• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Métropole lilloise : que risquez-vous en l'absence de vignette Crit'Air ce mardi ?

© MAXPPP
© MAXPPP

Comment se mettre à l'abri d'une contravention ?

Par Quentin Vasseur

Pour la deuxième fois en un mois et demi, la préfecture du Nord a activé la circulation différenciée dans la métropole de Lille, qui connaîtra une nouvelle journée de pic pollution aux particules fines (PM10), puisque le seuil réglementaire de 50 µg/m3 sera à nouveau dépassé.
 

 

Vignettes Crit'Air 0, 1, 2 et 3


À partir de 6 heures du matin, seuls les véhicules équipés d'une vignette Crit'Air 0, 1, 2 ou 3 seront autorisés à rouler, sou peine d'une amende.

Les vignettes Crit'Air obligatoires depuis 2016 vont donc à nouveau être mises à contribution dans douze communes de la métropole : Lille, La Madeleine, Lambersart, Lomme, Hellemes, Lezennes, Sequedin, Saint-André-lez-Lille, Mons, Marquette-lez-Lille, Marcq-en-Barœul et Ronchin.

Vous pouvez en revanche circuler normalement sur les grands axes (voie rapide, A1, A25, A22, A23...)
 
Quelles sont les communes concernées ?

Seuls les véhicules disposant d'une vignette 0, 1, 2 ou 3 seront autorisés à circuler dans ces communes.  Mais la préfecture précise tout de même que "tous les véhicules utilisés à des fins de covoiturage, c’est-à-dire transportant au moins un passager en plus du conducteur" seront autorisés. Si vous circulez avec votre conjoint, un ami ou un enfant, ça passera...

Problème : à la précédente activation de la vignette Crit'Air, fin février, de nombreux Lillois ne s'en étaient toujours pas procurés ! Un oubli qui pouvait coûter cher, puisque la police oscillait entre la clémence et la sanction, lors des contrôles. Et il n'est pas certain que les agents soient tolérants cette fois-ci.

Selon les données de la préfecture du Nord datant du 31 décembre 2018, 150 000 vignettes Crit'Air ont été commandées dans les douze communes concernées, qui totalisent 400 000 habitants. Cela représente un peu plus d'un tiers des habitants. 
 
© Préfecture du Nord
© Préfecture du Nord

Dans le Nord, on compte 747 000 vignettes (sur 2,6 millions d'habitations)  et près d'1,3 million (sur 6 millions) dans l'ensemble des Hauts-de-France.

On ne connaît pas le chiffre des autres communes de la métropole, mais on peut supposer que la proportion est sensiblement la même.

 

68 euros d'amende

Que va-t-il se passer pour ceux qui n'ont pas de vignette ? Si elle n'est pas présente sur le véhicule, l'automobiliste risque la même amende que s'il roule avec une voiture trop polluante, à savoir 68 euros (contravention de 3e classe). Une amende qui peut être majorée à 180 euros passé un délai de 45 jours.

Si vous ne voulez prendre le risque d'une amende, vous pouvez prendre les transports en commun : "Compte-tenu du risque prévisible de saturation des parkings-relais en proximité de la zone concernée, les transports en commun (TER, métro, tramway, bus) sont à privilégier ou, si possible, le vélo et la marche, explique la préfecture. Les collectivités concernées mettent en place des mesures de tarification adaptées. Ainsi, la MEL active le Pass’Environnement (1,65€ la journée sur tout le réseau Ilévia) sur l’ensemble du réseau de transports en commun Ilévia (métro, bus, tramway)."

La préfecture invite aussi les employeurs à être souple et favoriser le télétravail.
 

Comment se procurer une vignette ?

Il est certes un peu tard pour vous procurer une vignette d'ici demain mais vous pouvez encore obtenir un certificat provisoire. Il pourrait suffire ce mercredi à montrer votre bonne foi et éviter l'amende.

La commande se fait sur le site du gouvernement, qui indique par ailleurs que 12,1 millions de vignettes ont déjà été commandées. Le prix d'un certificat est de 3,62 euros, le prix d'un envoi postal. 

Une fois le certificat commandé, il est également possible de voir son suivi en direct.

Sur le même sujet

Interview : "Dimanche", duo dream -pop de Lille

Les + Lus