Nord : un réseau cyclable de 800 kilomètres balisé intelligemment pour ne plus se perdre, une première en France

Le réseau points-nœuds est le premier de France. Il est relié au réseau ultra développé en Belgique. / © Département du Nord
Le réseau points-nœuds est le premier de France. Il est relié au réseau ultra développé en Belgique. / © Département du Nord

Un système de panneaux permet de créer des itinéraires à vélo dans la vallée de la Lys et dans les Monts de Flandres. Impossible désormais de se tromper d'itinéraire. Plus de 800 kilomètres de chemins sont d'ores et déjà balisés.

Par Martin Vanlaton

Le réseau points-noeuds de la vallée de la Lys et Monts de Flandre vient tout juste d’être inauguré. Plus de 830 kilomètres de chemins à parcourir en vélo au milieu des lieux de mémoire de l’Artois et en pleine nature, en bord de Lys. Il fonctionne sur un système simple et innovant : le balisage points-nœuds.

Le département du Nord lance ainsi le tout premier réseau points-nœuds vélo de France. 2530 panneaux ont été installés, soit 280 carrefours balisés. L’idée est de connecter ce système ingénieux au réseau ultra développé de nos voisins belges.
 

Le balisage point-nœud, qu’est-ce que c’est ?


C’est un système de fléchage d’itinéraires cyclables érigé en réseaux, permettant de circuler à vélo sans carte sur des milliers de kilomètres. Il a été créé à Gand en Belgique et couvre désormais tout le pays et même bien au-delà, puisque les Pays-Bas et le’Allemagne ont tissé à leur tour des réseaux partout sur leur territoire.
 
Le réseau points-nœuds proposé dans le département du Nord quadrille une bonne partie du territoire. / © Département du Nord
Le réseau points-nœuds proposé dans le département du Nord quadrille une bonne partie du territoire. / © Département du Nord

Dans un périmètre donné, des numéros sont attribués à chaque croisement stratégique de voiries cyclables. Ces numéros sont repris, pour chaque carrefour, sur des panneaux qui indiquent la direction à suivre pour rejoindre les numéros suivants.

Un tronçon mesure de 1 à 5 km de longueur. Chaque intersection de tronçon est numérotée. Sur le parcours, les balises directionnelles indiquent le point-nœud où l’on se trouve et les numéros correspondants aux intersections suivantes.
 

Comment ça fonctionne ?


Concrètement, il faut se procurer une carte papier du réseau ou tout simplement définir son itinéraire sur la carte interactive disponible sur internet. Les itinéraires peuvent varier à l’infini dans le Nord, mais aussi en dépassant la frontière pour se rendre côté belge.

En Wallonie Picarde par exemple, plus de 1600 kilomètres de chemins sont balisés par des points-nœuds, ce qui laisse l’embarras du choix pour des balades en cœur de ville ou en pleine nature.
 

Il suffit ensuite de faire une liste des numéros que l’on souhaite suivre. Ainsi, aucune chance de se perdre. Plus besoin de sortir sa carte à chaque carrefour ou d’avoir les yeux rivés sur son téléphone pour ne pas se tromper d’itinéraire.


 

Pour se procurer la carte du réseau de la Vallée de la Lys et du Monts de Flandre, c'est par ici.
Pour fabriquer son propre itinéraire sur les routes belges, c'est par là

Sur le même sujet

Les + Lus