• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Roubaix : dans la famille Lesaffre, la natation se transmet de génération en génération

Toutes les générations de la famille Lesaffre se sont illustrés en natation. / © AFP / France 3
Toutes les générations de la famille Lesaffre se sont illustrés en natation. / © AFP / France 3

Les proches de Fantine Lesaffre, championne d'Europe en 400 m 4 nages, célèbrent son nouveau titre. Mais ce n'est pas le premier dans cette famille où la natation se transmet de génération en génération.

Par Margot Desmas

La famille Lesaffre ne se lasse pas des images de la victoire de Fantine. Depuis 24h, elle revit encore et encore l'incroyable performance de la nageuse aux championnats d'Europe : l'or au 400 m 4 nages

Même après des dizaines de visionnages, le soulagement et l'émotion restent les mêmes pour son père, maître nageur. "C'est moi qui lui ai appris à nager, c'est moi qui l'ai suivi et entraîné pour aller en minimes. C'est ma fille, championne de France c'était déjà pas mal mais là championne d'Europe, c'est magnifique. J'espère qu'elle va continuer", témoigne-t-il.
 
Roubaix : dans la famille Lesaffre, la natation se transmet de génération en génération
>> Maëlys Septembre et Bertrand Théry

Si la nageuse roubaisienne a baigné dans la natation dès son plus jeune âge, c'est parce que dans cette famille, l'amour du bassin s'écrit au fil de l'eau depuis trois générations. De ses grands-parents, pointures de la discipline au niveau régional à son oncle qui s'est hissé jusqu'à la finale des Jeux Olympiques en 1984.

"Tout le monde a nagé à plus ou moins haut niveau", poursuit on père. Alors c'est tout naturellement que le jeune frère de Fantine, déjà classé au niveau national, rêve de la même carrière.

"Elle m'aide beaucoup, elle me donne des conseils sur ma technique. Aux entraînements, elle est avec moi aussi", explique son frère.

Il y a près de 20 ans, Danielle Lesaffre, la grand-mère, avait déjà donné son nom à la piscine de Roubaix en pleine rénovation.  Avec ce titre, Fantine pourrait bien elle aussi voir un jour son nom, gravé dans le marbre de la discipline. 

 

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus