Une fillette de 2 ans attaquée par un rottweiler a été hospitalisée dans un état grave

Publié le Mis à jour le

L'agression s'est déroulée sur le chemin des écoliers, à Péronne-en-Mélantois, dans le Nord, ce lundi 16 mai. Le chien, qui aurait échappé à la vigilance de ses maîtres, a mordu à plusieurs reprises l'enfant, promené par sa nourrice au moment des faits.

Un chien de race Rottweiler s'est jeté sur une petite fille de deux ans, lundi 16 mai, à Péronne-en-Mélantois. Cette dernière, âgée de deux ans, a subi plusieurs morsures. Elle a été transportée dans un état grave au CHU de Lille. Son pronostic vital n'est toutefois pas engagé.

L'enfant a subit une centaine de points de sutures au cou, au bras et à l'oreille. Nous sommes soulagés d'apprendre qu'elle n'est pas touchée au visage. La nounou a elle aussi été mordue en voulant l'écarter et a du être hospitalisée également. C'est un choc pour la commune toute entière.

Damien Castelin, maire de Péronne-en-Mélantois

La nourrice a voulu s'interposer

L'agression a eu lieu vers 17h30, sur le chemin des écoliers, tout près de la maire de cette petite commune du Nord, d'à peine 1.000 habitants. Les pompiers de Templeuve et Lesquin sont intervenus sur place, ainsi que la gendarmerie de Baisieux. Au moment du drame, l'enfant, qui se trouvait dans sa poussette, était en promenade avec sa nourrice. Celle-ci a voulu s'interposer et faire partir le chien enragé. Elle a également été mordue. A ses côtés, elle avait un autre enfant en poussette. Blessée et en état de choc, la nourrice a été hospitalisée au CHU de Lesquin.

Un chien déclaré

Le Rottweiler, qui ne portait pas de muselière, s'est échappé accidentellement de son foyer tranquille, " alors que sa jeune maîtresse ouvrait la porte à une amie ", raconte le maire du village. " C'est une famille en règle et un permis de détention leur avait été délivré par la mairie ", assure Damien Castelin, le maire de Péronne-en-Mélantois, joint par téléphone.

Avec ce type de chien, on n'a pas le droit à l'erreur. Au moindre écart, on perd à tous les coups. Je n'ai pas hésité une seconde a ordonner l'euthanasie.

Damien Castelin, maire de Péronne-en-Mélantois

L'animal, auteur de l'agression, a été capturé par la gendarmerie et sera euthanasié, comme le prévoit la loi.