Cet article date de plus de 3 ans

Accident du travail mortel à Comines-Warneton : les salariés refusent de reprendre le travail

Les salariés de Clarebout-Potatoes à Comines-Warneton se sont rassemblés devant l'usine ce mercredi matin au lendemain de l'accident du travail qui a coûté la vie à un salarié originaire de Wattrelos. Ils refusent pour l'instant de reprendre le travail.
Les salariés se sont rassemblés devant l'entreprise ce mercredi matin.
Les salariés se sont rassemblés devant l'entreprise ce mercredi matin. © Antoine Morvan / France 3 Nord Pas-de-Calais
Un ouvrier de 42 ans originaire de Wattrelos a perdu la vie mardi après-midi dans l'usine Clarbout-Potatoes à Comines-Warneton (Belgique). L'homme s'est retrouvé coincé sous un chariot élévateur.

"Une boîte s'est coincée dans le palettiseur automatique. L'homme a voulu la débloquer. La palette est tombée et l'ouvrier a été coincé entre la machine et la palette", expliquait mardi à la RTBF le commandant de la zone de secours de Wallonie picarde, major Olivier Lowagie.

durée de la vidéo: 00 min 21
Accident du travail mortel à Comines-Warneton : les salariés refusent de reprendre le travail ©France 3 Nord Pas-de-Calais

Ce père de deux enfants travaillait au service logistique de la société Clarebout-Potaoes, spécialisée dans la transformation des pommes de terre. Une enquête a été confiée au parquet d'Ypres pour élucider les causes du drame.


Ce mercredi, les salariés de l'entreprise - à 90% transfrontaliers - se sont rassemblés à l'extérieur de l'usine. Ils refusent de reprendre le travail après cet accident mortel. Ils devaient prendre leur poste à 6h du matin, mais en signe de deuil, ils ne travailleront pas ce mercredi.

Il ne nous a pas été possible d'interroger les salariés, même les délégués syndicaux ne souhaitent pas s'exprimer.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers belgique international