Débrayage plusieurs heures ce matin à l'entrepôt logistique La Redoute de Wattrelos

Publié le
Écrit par Emmanuel Pall

En pleine Négociations Annuelles Obligatoires, plus des deux tiers des salariés de l'entrepôt Quai 30 ont débrayé ce jeudi 30 juin 2022. Les salariés estiment que la direction les "méprise" avec des augmentations proposées, des "miettes" des bénéfices "records" de 2020 et 2021.

‌"Le centre logistique de Quai 30 de Wattrelos est en grève depuis ce matin 6h. La direction a osé proposer en NAO 27€ nets d’augmentation pour les ouvriers, 15€ nets pour les agents de maîtrise et aucune augmentation pour les cadres. C’est une véritable provocation alors que l’entreprise fait des bénéfices records depuis ces deux dernières années", annonce Jean-Christophe Leroy, délégué CGT La Redoute.

Sur place, 64 salariés sur les 90 présents à 6h00 ont fait grève. Le service a repris à 10h30. Mais d'autres actions ponctuelles ou prolongées sont envisagées pour faire pression sur la direction. Lundi 4 juillet, la troisième entrevue sur cinq entre la direction et les syndicats doit avoir lieu à propos des NAO.

"Les miettes et le mépris"


"On ne comprend pas que l'entreprise, qui a fait 60 millions d'euros de bénéfices en 2020 et 75 millions en 2021, nous propose de telles miettes. C'est du mépris", tonne le syndicaliste. Les syndicats ne seraient pour l'instant pas exactement d'accord sur le montant des augmentations salariales à demander. "A la CGT, on demande 300 euros nets et une indexation sur l'inflation".

Le centre logistique de Wattrelos prépare les livraisons des petits articles et du textile. Les articles plus encombrants sont préparés et acheminés via un sous-traitant à Anzin. La Redoute compte quelque 1 400 collaborateurs en France et 600 à l'étranger. A Wattrelos, quatre équipes d'une centaine de salariés se relaient pour faire tourner l'entrepôt Quai 30. Ces derniers salariés sont payés au SMIC pour les deux tiers, estime Jean-Christophe Leroy.