• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

“Il y avait des points blancs, ils étaient un peu gonflés”, des steaks frauduleux livrés au Secours populaire du Nord

© France 3
© France 3

"Rien n'a été distribué" aux sans-abris, souligne le président de l'antenne nordiste du Secours populaire.

Par Q.V avec Marie-Noëlle Grimaldi

Des steaks frauduleux distribués au Secours populaire du Nord ? L'antenne nordiste de l'association qui vient en aide aux démunis fait partie des victimes touchées par la "tromperie" récemment mise au jour.

 

Gras, peau, amidon et soja

La répression des fraudes a en effet constaté que ces steaks contenaient un excès de gras, des tissus de mauvaise qualité, de l'amidon et du soja. Leur distribution a été "immédiatement stoppée" a indiqué la secrétaire d'État auprès du ministère de l'Économie Agnès Pannier-Runacher, qui salue la réaction des associations : "elles se sont aperçues que l'aspect n'était pas naturel et elles nous ont prévenus, ce qui nous a permis de lancer des contrôles."
 

C'est le cas du Secours populaire du Nord, qui a reçu il y a deux mois plus de 60 tonnes de ces steaks hachés. Jean-Louis Callens, son président, explique avoir rapidement averti les autorités. 

 

"Ne distribuez pas les produits"

"Il y avait des points blancs, ils étaient un peu gonflés, et on s’est dit : ‘Oh, attention, il y a quelque chose qui va pas !’ Et dans les heures qui ont suivi, on a reçu une note de la Direction nationale du Secours populaire qui disait : ‘Attention, il y a des soucis, ne distribuez pas les produits. Attendez."
 
Distribution de faux steaks : "On s’est dit : ‘Attention, y a quelque chose qui va pas !'"

En conséquence, "rien n'a été distribué. Tout est stocké là, dans nos dépôts à Lézennes dans les frigos" explique-t-il.

On ignore à ce stade si les steaks sont vraiment impropres à la consommation, mais en tout cas ils ne sont pas conformes à l'appel d'offres qui avait été passé par l'État. "D’apres ce qu’on nous dit, ces steaks ont été passés à l’eau. Ça a gonflé, pour des question de poids. Ça veut dire qu'ils mettent moins de matières premieres et gagnent plus d’argent. Je crois que c’est ça, le fond."

Les steaks ont été fournis par une entreprise française, qui elle-même se fournit auprès d'un indistruel polonais. Un intermédiaire français également été identifié. Une enquête a été ouverte. 
 

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus