Calais salue le retour de son ancien canot de sauvetage, le Maréchal Foch II

Publié le

A Calais, un témoin de l'histoire maritime de la cité fait son grand retour après 50 ans d'absence. Le canot de sauvetage Maréchal Foch II vient de regagner son port d'attache pour y entamer une nouvelle vie dès cet été.

Face à la silhouette de l’ancien canot encore attelé sur la remorque du camion, Yves Goubelle a bien du mal à dissimuler son émotion.

"Ça fait drôle ", lâche le septuagénaire en essuyant ses larmes, "je ne l’aurais pas reconnu". Il faut dire que cela fait près de cinquante ans que le Maréchal Foch II n’est pas revenu à Calais !

Un passé héroïque

Le Maréchal Foch II est un canot de sauvetage qui a marqué l’histoire du secours maritime de la Cité des Six Bourgeois. Construit en 1949 à Lorient, c'est à la station de sauvetage de Calais qu'il a été affecté. 

Dans les années soixante, presque tous les hommes de la famille d'Yves Goubelle ont navigué dessus.

De son veston, le retraité sort religieusement la copie d’une page du journal local, Nord Matin Juillet 1967, qui titrait sur la bravoure de son père et de ses oncles : "5 hommes, 5 braves". Jean, René, Raymond, Georges, Marcel, tous ont participé à des sauvetages sur ce canot.

Un bateau qui revient et des souvenirs qui refont surface. Appuyé sur sa canne, Jean Hagneré a fait spécialement le déplacement pour cette journée. Le Calaisien raconte comment il s'est retrouvé embarqué dans un sauvetage épique un matin d'hiver.

"C'était un dimanche. Il faisait mauvais temps, il y avait un coup de tabac. Un voilier était parti de Boulogne mais quand il a passé le Cap Gris nez, il a cassé le moteur. Alors on est allé le chercher. Je lui ai lancé une touline mais comme il était vieux, l'avant du voilier s'est arraché. Alors il a fallu qu'on manoeuvre dans de sacrés creux ! Mais on les a récupérés. On est parti à 11heures et on est rentré à 17 heures. Je me souviens surtout que j'avais faim.... je n'avais rien mangé, j'avais 17 ans" sourit-il. "Aujourd'hui je suis content de le revoir ici."

Sauvé de la casse

Car après 25 ans de bons et loyaux services sur la Côte d'Opale, le canot de sauvetage avait quitté Calais pour l'ile d'Oléron.

Là-bas, il a connu des fortunes diverses. Racheté par des particuliers, converti à la plaisance, il a failli finir à la casse, avant que son dernier propriétaire à Rochefort-sur-Mer, ne lance un appel pour sa reprise. La Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritime (FRCPM) se porte alors acquéreur. Et c'est ainsi que le Maréchal Foch II revient dans son port d'attache originel.

Une nouvelle vie à Calais

Après 17 heures de camion depuis Rochefort, l'ancien canot de sauvetage a été gruté par les airs sur le chantier naval calaisien de la FRCPM.

"Le patrimoine maritime est un véritable enjeu à Calais avec le projet d'un musée maritime. Il est donc important qu'on récupère ici à Calais un canot qui a fait partie de son histoire" déclare Marcel Charpentier, le président de la FRCPM.

"Il est encore en bon état, puisqu'il naviguait jusqu'à cet été. Il y a juste un peu d'entretien à faire. On va lui redonner un look proche de son passé : la coque blanche va être repeinte en vert, la couleur des canots de sauvetage."

 

Cet été, si tout va bien, le Maréchal Foch II sera remis à l'eau où il assurera des des visites touristiques dans le port de Calais.
Une nouvelle vie pour celui qui a passé sa vie à en sauver !