Coronavirus : les grandes surfaces de bricolage nordistes mettent en place des systèmes de drive

Il est désormais possible de retirer des articles de bricolage via des "drives", directement sur les parkings des magasins. On commande et on paie en ligne, et on vient chercher ses produits, sans aucun contact avec les employés.

© FREDERIK GILTAY - FRANCE 3
Des palettes qui simulent un quai de déchargement, l'interdiction de sortir de sa voiture tant que le livreur ne s'est pas éloigné... Le mot d'ordre est le "sans contact". Une condition sine qua non pour les enseignes nordistes Castorama et Leroy Merlin, qui ont décidé de mettre en place ce "service d'urgence". 
 
L'enseigne nordiste a mis en place des quais de livraison.
L'enseigne nordiste a mis en place des quais de livraison. © FREDERIK GILTAY - FRANCE 3

"On avait des demandes, raconte Véronique, porte-parole de la direction de Leroy Merlin. Les gens dans la région se chauffent souvent avec des pellets, des granules de bois, ils étaient à cours. Il y a aussi tout ce qui est robinetterie, raccords de tuyaus... En fait, de quoi pouvoir réparer des fuites, des pannes. On trouve un peu plus de 6.000 produits, contre environ 50.000 références habituellement. Ce qui est sûr, c'est que vous ne pourrez pas acheter un salon de jardin !"

Le système est simple. On se connecte sur le site du magasin le plus proche, on commande et on paie en ligne uniquement des articles en stock puis deux heures plus tard, il suffit d'aller retirer sa commande. "C'est possible sur les parkings de nos 141 magasins en France, explique encore la direction de Leroy Merlin. Le client montre sa commande à l'entrée du parking. Des palettes délimitent l'emplacement virtuel du quai. Une personne regarde le numéro de la commande, va la chercher, et la dépose à l'arrière du coffre. Puis c'est le client qui récupère ses articles."
 
La commande est déposée sur une palette.
La commande est déposée sur une palette. © FREDERIK GILTAY - FRANCE 3
Le client peut sortir de sa voiture quand il est sûr que l'employé de l'enseigne s'est éloigné.
Le client peut sortir de sa voiture quand il est sûr que l'employé de l'enseigne s'est éloigné. © FREDERIK GILTAY - FRANCE 3

Dans les deux enseignes nordistes, tout est organisé sur la base du volontariat. Du côté de Castorama et Brico Dépôt, enseignes du groupe Kingfisher, 3.400 collaborateurs ont accepté de jouer le jeu, dans 140 magasins en France. Tous ces salariés bénéficieront d'une prime de 1000 €, dans les conditions énoncées par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. "Cette prime sera destinée aux collaborateurs de Castorama et Brico Dépôt", précise Alain Rabec, directeur général de Kingfisher France.

Si tout est fait pour éviter les contacts entre clients et salariés, il en est de même pour les collaborateurs entre eux. Ces derniers disposent de gants en latex ou de gants anti-coupure et un nettoyage quotidien renforcé est prévu sur les sites concernés. "D’autres mesures ont également été prises comme par exemple pour l’organisation des pauses ou pour éviter aux collaborateurs d’avoir à toucher les poignées de portes", précise la direction du groupe.
On le voit sur cette photo, tous les employés portent des gants.
On le voit sur cette photo, tous les employés portent des gants. © FREDERIK GILTAY - FRANCE 3

La demande étant très forte, il va falloir être patient. Pour le "drive" Leroy Merlin de Villeneuve d'Ascq, qui fermait ce mercredi 25 mars à 16h, tous les créneaux étaient pleins pour les jours à venir. Les horaires devraient être allongés à partir de vendredi.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie