Pas-de-Calais : les agriculteurs craignent pour leurs récoltes à cause de la sécheresse

Il n'a pas plu depuis plus de deux mois sur les terres de cet agriculteur du Pas-de-Calais. / © France 3
Il n'a pas plu depuis plus de deux mois sur les terres de cet agriculteur du Pas-de-Calais. / © France 3

Le thermomètre s'affole dans le Nord et le Pas-de-Calais depuis quelques semaines et les agriculteurs s'en inquiètent. Leurs récoltes sont menacées par l'absence de pluie et la situation ne devrait pas s'arranger dans les années à venir.

Par Margot Desmas

"Je n'ai jamais vu une sécheresse aussi brutale et aussi rapide. On a déjà eu du temps sec, mais deux mois sans eau ça devient critique", déplore Benoit Thilliez.

Pas une goutte d'eau n'est tombée sur les terres de cet agriculteur de Saint-Aubin, dans le Pas-de-Calais, depuis le 16 mai. Un début d'été particulier mais surtout très compliqué.
 
Pas-de-Calais : les agriculteurs craignent pour leurs récoltes à cause de la sécheresse
>> Claire Chevalier et Antoine Morvan


"Il n'y a que les chardons qui poussent. Dans la pâture, il ne reste plus grand chose donc on alimente les vaches dans le bâtiment avec une ration, de la paille et de l'eau", reprend-il.

Pour nourrir ses vaches, Benoit Thilliez attaque déjà ses stocks d'hiver. Mais ce qui l'inquiète encore plus, c'est que toutes ses productions souffrent, surtout ses betteraves.
 

"Les feuilles du bas grillent, et ça c'est un témoin de stress hydrique sur la betterave. La racine va plus grossir donc automatiquement, il y aura moins de sucre", explique l'agriculteur.

Alors, pour tenter de les sauver, il a recours à l'irrigation, deux fois plus qu'une année normale. Problème : le matériel qu'il loue n'est pas toujours disponible à la coopérative.

 

Des températures à la hausse


Dans le Nord et le Pas-de-Calais, Météo France a relevé ces dernières semaines des températures 2 à 3 degrés au-dessus des normales de saison, surtout le mois dernier qui a été le deuxième mois de juin le plus sec après 1976. Il est tombé 80% de précipitations en moins qu'un mois de juin habituel.

"C'est un mois atypique mais symbolique de ce qu'on pourrait retrouver au milieu du 21e siècle. Le climat va changer et les températures vont augmenter", précise Bruno David, climatologue à Météo France.

Dans les jours qui viennent de rares averses ne devraient pas inverser la tendance. Benoit Thilliez va continuer à scruter le ciel en espérant un peu d'eau, aussi pour ses plantations de lin qui en ont besoin avant d'être ramassées.

 

Sur le même sujet

Lille : un capitaine de la gendarmerie accusé de harcèlement moral, de racisme et d'homophobie

Les + Lus