Main Square 2016 : Cayman Kings, Cardri, EVRST... les jeunes talents nordistes ont assuré

Publié le Mis à jour le
Écrit par YF

Lauréats du tremplin régional du Main Square, les groupes nordistes Cayman Kings, Cardri et EVRST ont fait forte impression le week-end dernier sur la Green Room, la scène secondaire du festival arrageois. 

Aucun de ces trois groupes n'avait jamais joué devant une telle foule. Désormais les Lillois de Cayman Kings et EVRST et les Lensois de Cardri pourront ajouter "Main Square 2016" à leur CV. Vainqueurs du tremplin régional fin avril,  ils avaient la lourde tache d'ouvrir chaque journée du festival arrageois sur la Green Roon, la scène secondaire : le vendredi pour les rockeurs de Cayman Kings, le samedi pour les rappeurs de Cardri et le dimanche pour l'électro-pop d'EVRST.

Cayman Kings

Le quintette de garage rock lillois a eu l'honneur d'ouvrir cette édition 2016 vendredi à 17h. "On a eu énormément de chance avec la pluie", relevait Tim, le chanteur du groupe. "La pluie s'est arrêtée pile au moment où on jouait. On a joué, il n'a pas plu, on a arrêté de jouer, il a plu, tant pis pour les autres et tant mieux pour nous (rires)".

Cayman Kings en interview au Main Square 2016

Comme un poisson dans l'eau, Cayman Kings a fait preuve d'une belle assurance et d'une belle énergie sur scène, dans un style qui n'est pas sans rappeler les Suédois de The Hives. Leur concert de vendredi sur la Green Room est à revoir ici. Rappelons que leur premier album, Suffering Chelsea Boots, est également en écoute en ligne

Cayman Kings sur scène au Main Square 2016


Cardri

Ce très jeune groupe de hip-hop s'est taillé un joli succès samedi sur la Green Room pour son premier grand festival et semble avoir conquis le coeur de nouveaux (et nouvelles) fans. "Pas mal de filles ont demandé à Luke de faire des selfies avec elles après le concert", s'amusait Max, le DJ lensois de la bande. Luke Sydnor, c'est le rappeur, âgé de 18 ans seulement. Un visage de jeune premier tout droit sorti d'une sitcom américaine et un flow impressionnant.

Cardri sur scène au Main Square 2016

Avec Paul le copain saxophiniste, Cardri a de l'ambition pour la suite. "Je suis né en Autriche, ma mère est allemande, mon père est américain, et maintenant on est en France", nous expliquait Luke. "Ça donne déjà un aspect international au groupe. On ne pense pas juste seulement à notre petit coin ici, mais déjà à d'autres choses, d'autres cultures, et on essaie de ramener tout ça dans notre musique". Seule déception pour les trois garçons : ne pas avoir pu croiser en coulisses Macklemore et Nekfeu, les deux stars du rap programmées samedi. "Ils sont restés dans leur bus de tournée", regrettaient-ils. Leur concert du Main Square est à revoir ici. Leur premier EP, The Disease, est également en écoute en ligne.

Cardri en interview au Main Square 2016

EVRST

Le quatuor électro-pop lillois ouvrait dimanche la dernière journée du Main Square sur la Green Room, devant une foule déjà très dense. "C'était géniale, j'étais agréablement surprise du fait que le public soit hyper réceptif", nous a confié Anouk, la chanteuse, à l'issue de ce concert. "A peine tu lèves un bras, tout le monde lève le bras, il n'y a pas besoin de se demander comment on va motiver les gens, les gens sont déjà motivés. C'est super agréable, surtout quand on est inconnus et les gens ne savent pas à quoi s'attendre".

EVRST sur scène et en interview au Main Square 2016

Pour EVRST (à prononcer "Everest"), la montagne arrageoise a été gravie sans difficulté. "En fait, je crois que je suis plus à l'aise comme ça, parce que finalement les gens, on les voit, mais ils sont un peu loin alors que dans les petites salles, il y a toujours cette proximité, on voit les gens, un peu à nu...", estime Anouk, dont le timbre de voix rappelle parfois Ellie Goulding ou Olivia Merilahti de The Dø. Fort de cette expérience, le groupe aspire désormais à s'exporter au-delà des Hauts-de-France pour de nouvelles dates. Et pourquoi pas de nouveaux festivals. Leur concert du Main Square est à revoir en intégralité ici. Leur premier EP, The Hills, est également en écoute en ligne.