• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

La Poste promet un retour à la normale pour le courrier dans l'Arrageois

"Retour à la normale" pour la distribution du courrier dans l'Arrageois
Yves Asernal, Bertrand Tang

La distribution du courrier dans l'Arrageois est perturbée depuis la fin juin et la mise en service d'un nouveau centre de tri du courrier. La direction de la Poste promet un retour à la normale pour le début de semaine prochaine.

Par France 3 Nord Pas-de-Calais

Depuis l'ouverture du nouveau centre de tri du courrier à Saint-Laurent-Blangy le 21 juin, les réclamations se multiplient dans tout l'est du département du Pas-de-Calais. Le courrier n'arrive plus.

Le président de l'association Artois Culture Nature par exemple a beaucoup de mal à boucler ses projets. Certaines autorisations ne lui sont toujours pas parvenues. Mais la situation s'améliore depuis lundi. "Depuis deux ou trois jours ça va mieux, mais on galère depuis six semaines. On n'a même pas les réservations, les papiers officiels pour des déclarations de pyrotechnie. Donc c'est quand même inquiétant", détaille Philippe Salomé.

Ces lettres sont bloquées par une organisation chaotique du centre de tri selon les syndicats. Mais la direction s'y engage : tout va rentrer dans l'ordre d'ici lundi. "Vous allez voir dans les quelques jours à venir quelquefois plusieurs facteurs sur la même tournée, y compris samedi après-midi", explique Denis Vandenbroucke, le directeur adjoint du Pas-de-Calais de la branche courrier colis de la Poste. "Et puis pour un retour complètement à la normale en tout début de semaine prochaine.

Inquiétude après le 15 août

Les syndicats eux sont moins optimistes, à l'image de Bernard Wawrzyniak, de la CGT FAPT 62 : "On est en période creuse entre le 14 juillet et le 15 août. Donc on arrive un peu à désengorger la situation. Mais j'ai quand même des craintes pour la reprise après le 15 août quand tout le courrier d'entreprise va redémarrer. Est-ce qu'on ne va pas retomber dans les mêmes travers qu'on a connu ici depuis le 21 juin ?" 

Les usagers impactés dans le Pas-de-Calais pourront vérifier cela prochainement directement dans leur boîte aux lettres.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus