Un homme qui avait menacé de mort Hollande et Valls condamné à de la prison ferme

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Nord Pas-de-Calais

Un homme de 32 ans a été condamné par le tribunal de Béthune à six mois de prison ferme pour avoir menacé de mort dans un tweet François Hollande et Manuel Valls. Il avait été interpellé début juillet près des Invalides à Paris.

À l'écoute du jugement, l'accusé a explosé de colère. Grégory Pasqueille a été condamné à cinq mois de prison ferme pour menaces de mort contre personne dépositaire de l'autorité, plus un mois pour refus de prélèvement ADN. La cour a suivi les réquisitions du procureur. Une peine jugée lourde par son avocate.

"Pour l'instant, je ne peux pas encore vous dire s'il va faire appel, j'aurai besoin d'en discuter avec mon client", indique Maitre Valérie Bourgoin. "Mais il n'y a pas d'actes de violences à proprement parler, donc ça peut être considéré comme une peine assez lourde."

Début juillet, cet habitant de Meurchin, près d'Hénin-Beaumont, avait posté sur Twitter des menaces de mort visant l'exécutif, puis il s'était rendu le lendemain à Paris près des Invalides, où un hommage était rendu à Michel Rocard en présence de François Hollande. Il avait alors été interpellé par la police.

Âgé de 32 ans, l'homme a déjà plusieurs condamnations à de petites peines, notamment provocation à la haine raciale. Selon le procureur, la justice a décidé de siffler la fin de la partie.