Cet article date de plus de 3 ans

Nouvion-et-Catillon : cinq corps retrouvés dans une ferme

La thèse du drame familial semble privilégiée dans ce terrible fait divers survenu ce matin à Pont-à-Bucy (Nouvion-et-Catillon) au sud de Saint-Quentin, dans l'Aisne. Les corps d'un couple et de ses trois enfants ont été retrouvés par des gendarmes. 
Cinq personnes, un couple d'exploitants agricoles et leurs trois enfants, ont été trouvées tuées par arme à feu dans une ferme mardi matin à Nouvion-et-Catillon au sud de Saint-Quentin (Aisne).

Il s'agirait d' "un drame familial", le père aurait tué sa femme et ses enfants "avant de retourner l'arme contre lui", a déclaré le parquet. "On ignore la cause du drame, on n'a pas retrouvé de lettre d'adieu", selon le parquet de Laon.

durée de la vidéo: 01 min 51
Nouvion et Catillon (02) : drame familial 5 personnes mortes par arme à feu

Les corps ont été découverts par "trois salariés du père de famille, inquiets de ne pas le voir sur l'exploitation agricole", a indiqué le parquet de Laon dans un communiqué.  Selon une source proche de l'enquête, le père de famille aurait abattu ses deux fils de 20 et 12 ans en premier, puis sa fille de 18 ans et enfin sa femme.

Une enquête a été ouverte pour "homicides volontaires" et confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Laon ainsi qu'à la section de recherches d'Amiens.

Pas de problèmes d'argent

Une proche de la mère de famille s'était rendue devant le domicile familial mardi, inquiète de ne pas avoir de nouvelles de son amie. "C'était son anniversaire hier, je lui avais envoyé un texto et elle ne m'a pas répondu", a-t-elle déclaré aux journalistes, précisant que la mère était également agricultrice.

"Le couple n'avait pas de problèmes d'argent", et venait même d'acheter plusieurs centaines d'hectares de terrain, a-t-elle aussi précisé.

Selon une riveraine, il s'agissait "de gens très sympathiques", "bien connus du village", du fait "de l'activité d'éleveur de porcs du mari". "C'étaient de bons voisins qui habitaient dans le village depuis plusieurs années", selon un autre riverain.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers