Beauvais va expérimenter le passage piéton 3D

Pour inciter les automobilistes à ralentir à l'approche d'un passage piéton, la ville de Beauvais va sécuriser 34 passages piétons. Certains seront équipés de passages piétons 3D. Ce dispositif de signalisation sécuritaire force les conducteurs à freiner grâce à l'illusion d'optique qu'il crée.
À Beauvais, plusieurs accidents se sont produits ces derniers mois au niveau des passages piétons. Même si la vitesse excessive des automobilistes était la plupart du temps en cause, la ville a décidé de mener une étude qui a fait apparaître un manque de lisibilité au niveau de cetains passages piétons et de leurs abords.

Face à ce constat, Caroline Cayeux, Maire de Beauvais, et l'équipe municipale ont décidé de lancer en 2019 un grand plan de sécurisation des passages piétons afin de réduire les risques d'accidents entre voitures et piétons. Ce plan 

34 passages piétons situés sur 18 rues et boulevards hors carrefours à feux tricolores, seront concernés par les travaux de sécurisation. Différents types d'aménagements sont prévus dont l'implantation de figurines (à proximité des écoles), le renforcement de l'éclairage, l'aménagement de la voirie, la signalisation verticale lumineuse et la signalisation horizontale dont l'implantation d'un passage piéton 3D. Le tout pour un budget global de 150 000 €. 


Qu'est-ce qu'un passage piéton 3D ?


Le principe d'un passage piéton 3D est de dessiner sur le sol un passage piéton qui, à une certaine distance, donne l'illusion d'être en trois dimensions, comme sur le modèle d'un trompe-l'oeil. Cet effet d'optique est visible de jour comme de nuit.

L'invention de ce type de passage clouté existe déjà en Inde, en Islande et en Belgique. En France, le dispositif a été installé pour la première fois à Cysoing, dans les Hauts-de-France, en 2017. 
 
Les expérimentations se poursuivent un peu partout dans le pays. Beauvais à son tour innove. 
 

Début des travaux au mois de mars


La Ville engage 70 000 € pour la première tranche qui débutera au mois de mars et se finira en juin.
La durée totale des travaux durera deux ans.  
 

Les passages piétons concernés





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité routière société sécurité