Oise : les employés de Picardie Habitat habilités à mettre des amendes

Dans les résidences de Picardie Habitat, dans l'Oise, les attachés de clientèle ont désormais le pouvoir de dresser des procès-verbaux aux locataires qui ne respectent pas le règlement intérieur.

Farid Harres, attaché de clientèle Picardie Habitat, habilité à dresser des procès verbaux - Mars 2019
Farid Harres, attaché de clientèle Picardie Habitat, habilité à dresser des procès verbaux - Mars 2019 © France 3 Picardie

Poubelles qui traînent, mégots par terre... Les locataires des résidences de Picardie Habitat peuvent désormais être verbalisés par des attachés de clientèle. Si les règles de savoir vivre ne sont pas respectées dans les immeubles, les agents ont maintenant la capacité de dresser des procès-verbaux.

Dix d'entre eux viennent de prêter serment la semaine dernière devant le tribunal, après une formation et une enquête de moralité. "L'objectif à travers l'assermentation est de renforcer la posture de nos collaborateurs, la qualité de vie au travail, et leur permettre d'avoir des outils supplémentaire pour lutter contre les actes d'incivilité qui polluent le quotidien de certains de nos locataires", indique Pascal Thueux, directeur adjoint Picardie Habitat. 
 

Effet dissuasif ? 


Pour autant, le bailleur social Picardie Habitat assure qu'il y a pas d'objectif chiffré et préconise le dialogue. "Il n'y a pas de quotas de PV à respecter et si on en met le moins possible, cela veut dire que la discussion a fonctionné", garantit Farid Harres, attaché de clientèle d'immeuble. 

Picardie Habitat s'est engagé à faire un bilan de cette action en fin d'année afin de démontrer qu'avec un pouvoir de coercition le dialogue passe mieux.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immobilier société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter