Un Oisien représentera la France aux championnats du monde de chien de traîneau

Christophe Vaillant participera au championnat avec Inès et Maïa, ses deux huskys de Sibérie, / © C. Vaillant
Christophe Vaillant participera au championnat avec Inès et Maïa, ses deux huskys de Sibérie, / © C. Vaillant

Le week-end du 16 novembre, Christophe Vaillant participera aux championnats du monde de chien de traîneau sur terre au Royaume-Uni. Originaire de l’Oise, ce passionné de 46 ans a découvert cette discipline il y a seulement un an.
 

Par MCP

Ses valises sont presque bouclées ce 13 novembre. Dans quelques heures, Christophe Vaillant s’envolera au Royaume-Uni pour participer au championnat du monde de chien de traîneau sur terre. Accompagné de ses deux huskys Ines et Maïa, ce conducteur de bus de 46 ans tentera de décrocher une médaille dans les catégories VTT et trottinette avec chien.
 

Une passion récente


A priori, rien ne prédestinait ce passionné de football à pratiquer cette discipline encore confidentielle. Originaire du Vauroux dans l’Oise, Christophe Vaillant a découvert ce sport il y a huit ans grâce à son voisin, multiple champion du monde. Après l’avoir accompagné lors de plusieurs compétitions, il a finalement tenté l’aventure l’année dernière.

"J’ai acheté trois chiens et depuis je m’entraîne avec eux environ quatre fois par semaine," précise le coureur. Quelques mois seulement après s’être lancé, Christophe Vaillant est arrivé 3e des championnats de France 2018 et premier lors des courses de sélection en équipe de France.
 

Prêt à relever le défi

Le championnat du monde aura lieu du vendredi 15 au dimanche 17 novembre 2019 à Firle, au Royaume-Uni. Sur sa trottinette puis son VTT, Christophe Vaillant devra parcourir une boucle de cinq kilomètres, tracté par l’une de ses chiennes. "C’est très physique, autant pour moi que pour les chiens, parce que c’est du sprint, précise le sportif. Il faut aussi gérer les animaux et faire en sorte qu’ils ne se trompent pas de direction".
 


Comme des sportifs de haut niveau, les deux huskys de Christophe ont eu droit à un entraînement intensif tout au long de l’année. "On commence la saison avec du travail d’endurance où je les laisse tirer mon poids, ajoute-t-il. Puis au fur et à mesure, je les aide et je mets de la vitesse. On travaille aussi avec des intervalles".

À ses côtés, 18 autres concurrents français tenteront de remporter une médaille.
 

Sur le même sujet

Les + Lus