• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

L'organisatrice de Miss Beauvaisis “choquée” par les attaques et propos racistes dont l'élection a fait l'objet

La candidate Mégane Turminel a été mise en avant sur un site raciste juste avant l'élection de Miss Beauvaisis - Mars 2019 / © France 3 Picardie
La candidate Mégane Turminel a été mise en avant sur un site raciste juste avant l'élection de Miss Beauvaisis - Mars 2019 / © France 3 Picardie

L'élection de Miss Beauvaisis, qui s'est tenue samedi dernier, a été prise pour cible par un site qui appelait à se mobiliser pour une candidate "blanche et blonde" et qui a réalisé des photos-montages à caractère raciste. L'organisatrice et deux candidates ont déposé une main courante.

Par Eline Erzilbengoa avec Haron Tanzit

Samedi dernier, le dispositif de sécurité était renforcé lors de l'élection de Miss Beauvaisis à Bauvais. Et pour cause, quelques jours auparavant, l'élection a été la cible d'un site raciste. 

Tout a commencé à partir d'une consultation en ligne. L'organisation en partenariat avec l'Observateur de Beauvais organise depuis 10 ans un sondage purement consultatif, qui permet aux internautes de désigner sa candidate préférée. 

Mais cette année, le sondage en question a pris une autre tournure. "Un site raciste a pris position pour une candidate blanche et blonde renommée "Miss aryenne du Beauvaisis"", explique l'organisatrice de l'élection Isabelle Tassin. 
 
Interview d'Isabelle Tassin
L'organisatrice de l'élection de Miss Beauvaisis revient sur les attaques racistes ont l'élection a fait l'objet début mars 2019. - France 3 Picardie - Haron Tanzit et Nagib Ben Ghezala

Le site a multiplié les votes en faveur de Mégane Turminel et a faussé la consultation, retirée par la suite. "Ce sondage a été pris en otage par de nombreux comptes fantômes racistes et extrémistes. Aujourd’hui, au vu de l’ampleur de ce mouvement nauséabond, nous avons décidé de suspendre cette petite consultation locale qui n’a plus de sens sur le web", a écrit mercredi 6 mars, l'Observateur de Beauvais.
 

Des photos montages avec le salut nazi


Le site a aussi parasité la consultation pour le prix de la photogénie où une candidate métisse, Sarah Broche, était en tête. "Les deux derniers jours, on a eu des gens que l'on ne connaissais pas du tout, qui ne sont pas en France, qui se sont mis à liker les photos des autres candidates dans le but que Sarah ne remporte par le prix", témoigne Isabelle Tassin. "Ils se sont aussi amusés avec une photo de notre ancienne Miss Beauvaisis Kaisy Gabali" ajoute-t-elle. La jeune femme métisse a en effet fait l'objet d'un photo-montage à caractère raciste. 
 

Prise pour cible, également, la candidate plébiscitée par le site, Mégane Turminel, dont la photo a été détournée sur un photomontage la représentant en train de faire le salut nazi sur fond de croix gammées. 

"Je reste profondément choquée et ne comprends pas comment on peut avoir autant de haine et être aussi méchant, parce que ce sont des filles qui ont entre 18 et 24 ans qui n'ont rien demandé à personne et qu'on insulte de manière ignoble", déplore l'organisatrice de l'élection. 
 

Main courante déposée


Elle et deux autres candidates ont déposé une main courante et le site raciste a été signalé sur le portail officiel de signalement des contenus illicites de l'Internet.

Hasard des choses, c'est finalement Mégane Turminel qui a remporté le concours samedi dernier. "Si Mégane a été élue samedi soir, c'est parce que le public a voté pour elle dans un premier temps et c'est le jury qui l'a choisie, ce n'est pas eux ni leur propagande", précise Isabelle Tassin.
 

Sur le même sujet

Amiens : grève des guichetiers SNCF

Les + Lus