• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Boxe : la Compiégnoise Marie-Hélène Méron se prépare pour disputer un titre européen

Marie-Hélène Méron à l'entraînement avec son coach Jacques Vasset. / © France 3 Picardie / A. Barège
Marie-Hélène Méron à l'entraînement avec son coach Jacques Vasset. / © France 3 Picardie / A. Barège

Le combat face à l’Italienne Silvia Bortot doit se dérouler le 11 janvier à Compiègne. A 31 ans dont seulement trois chez les professionnels, la Picarde présente déjà un beau palmarès.

Par MS et ML

Marie-Hélène Méron n’est passée professionnelle que depuis trois ans mais elle affiche déjà un palmarès impressionnant, qui comprend deux titres de championne de France (chez les amateurs puis les pros) dans la catégorie des poids super-légers. La boxeuse professionnelle de Picardie se prépare à présent pour un titre de championne d’Europe, qu’elle disputera à l’Italienne Silvia Bortot ce vendredi 11 janvier à Compiègne, dans l'Oise.
 

Depuis plus d’un mois, la vie de la jeune femme de 31 ans tourne autour de sa préparation, avec trois à cinq heures d’entraînement au quotidien. La boxeuse, intérimaire, a cessé de travailler pour maintenir le rythme, entre rigueur et discipline. Le renforcement physique est supervisé par Philippe Delarue, directeur technique du Ring Olympique Compiégnois, où elle s’entraîne. « Pour une fille, elle avance vraiment, vraiment vite, reconnaît-il. Elle tape très fort. Moi, j’entretiens juste ses qualités physiques. Elle a déjà démontré, par rapport à son palmarès, qu’elle frappait déjà extrêmement fort. Physiquement, on sait qu’elle finit, même les rounds, à fond. »
 
 

"Je me sens vivante"


La volonté de Marie-Hélène Méron, 1 m 63 à la toise, transparaît jusque chez elle, dans son salon par exemple où son exhibées ses ceintures. Gants, bandes, casque, protège-dent sont toujours de sortie. « J’ai toujours l’esprit de boxe, explique-t-elle. Je me lève, j’ai mes affaires. Ce n’est pas rangé dans un placard. Je vis avec. C’est imprégné. »
 
Boxe : la Compiégnoise Marie-Hélène Méron se prépare pour disputer un titre européen
Reportage de Maëlys Septembre, Aurélien Barège, Cédric Delangle. Avec Marie-Hélène Méron, championne de France de boxe, Philippe Delarue, directeur technique du Ring Olympique Compiégnois, et Jacques Vasset, coach.

Cette passion a pourtant été développée tardivement, à l'âge de 23 ans. Marie-Hélène Méron est une amatrice de sports de contact depuis toujours. C’est finalement par la boxe qu’elle a trouvé un exutoire.  « Ça n’a pas toujours été tout beau tout rose à la maison, raconte-t-elle. J’ai besoin de ça. Je me sens vivante quand je pratique. Heureuse, aussi. Tout ce que je n’ai pas eu ou pas réussi à faire… Les gens qui me sous-estimaient dans ma famille… Aujourd’hui, je peux leur prouver ici. »
 

L’envie d'en découdre et sa ténacité ont convaincu Jacques Vasset de la prendre sous son aile. « Elle était là, dans son coin, tout seule, se souvient le coach. A s’entraîner, à vouloir faire quelque chose. Au départ, je n’étais pas pour la boxe féminine. Finalement, elle m’a convaincue. » Il s’avoue aujourd’hui « fier » de celle qu’il considère « un peu comme [sa] fille ».
 

Sur le même sujet

Mon corps, j'en fais vraiment ce que je veux ?

Les + Lus