Cet article date de plus de 3 ans

Des pompiers en intervention caillassés à Compiègne

Mobilisés pour maîtriser un incendie de voitures dans un garage, les soldats du feu ont été la cible vendredi soir de jets de pierres et de canettes. 
Depuis 2015, les sapeurs-pompiers déclarent de plus en plus d'agressions en intervention.
Depuis 2015, les sapeurs-pompiers déclarent de plus en plus d'agressions en intervention. © France 3 Picardie
Depuis plusieurs semaines, les manifestations de sapeurs-pompiers se sont multipliées dans toute la France pour dénoncer la hausse des agressions dont ils sont victimes.Vendredi soir, ce sont ceux de Compiègne (Oise) qui ont été la cible d'un nouvel épisode de violence. Appelés pour maîtriser un départ de feu dans garage situé à proximité de la caserne, ils ont été la cible de jets de pierres et de canettes. Aucun blessé n'est à déplorer.

##fr3r_https_disabled##
Peu après 21h, la brigade de Compiègne a été mobilisée à la suite d'un départ de feu au sein d'un garage Peugeot. Une trentaine de véhicules sont touchés par les flammes. Arrivés sur place, les pompiers sont "pris à partie" par une vingtaine de personnes "qui les ont caillassés avant de lancer des canettes dans leur direction ainsi que sur les véhicules", indique Eric de Valroger, président du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de l'Oise.


Au lendemain de l'attaque, l'incompréhension règne. Le capitaine David Picard, chef du centre de secours de Compiègne, ressent "de la colère envers ces gens qui [les] agressent alors que demain ils auront besoin [d'eux]". Une plainte a été déposée samedi matin.

L'incendie est localisé au Clos-des-Roses, un quartier sensible de la ville. "L'enquête est en cours pour déterminer l'origine de l'incendie, a déclaré le parquet de Compiègne à l'AFP. A ce stade, on n'a pas d'éléments qui nous laisseraient penser qu'il puisse s'agir d'une piste criminelle."



Selon une note de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) publiée jeudi, le nombre d'agressions contre les pompiers a augmenté de 17,6% en 2016 par rapport à 2015. Dans les Hauts-de-France, 366 sapeurs-pompiers ont déclaré en avoir été victimes. C'est la deuxième région la plus touchée, après la Nouvelle-Aquitaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers pompiers sécurité société