Boxe : le Creillois Cédric Vitu en quête du titre mondial

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

Originaire de Creil (Oise), Cédric Vitu affronte Michel Soro ce vendredi 15 novembre à l'AccorHotels Arena de Paris-Bercy. Ce match particulièrement attendu opposera deux éternels rivaux.

Par Paul-Antoine Leclercq

Ils n'avaient jamais eu l'occasion de s'affronter sur le ring. Cédric Vitu, originaire de Creil rencontre son meilleur ennemi Michel Soro, vendredi 15 novembre à l'AccorHotels Arena de Bercy à Paris en boxe anglaise.

Depuis trois ans, les deux boxeurs professionels entretiennent une relation tendue. Habitués à s'écharper via médias interposés, ils ont aujourd'hui l'occasion de régler leur contentieux face à face. En jeu, le titre de champion du monde et la ceinture WBA Gold des super-welters (66,68 / 69,85 kg), actuellement détenue par Michel Soro.

 
Soro Vitu, un duel sous haute tension

Un combat qui sent la poudre

Une rivalité qui sert de véritable moteur à l'approche de ce qui est l'un des combats les plus importants de leur carrière. "Je me suis entrainé pour détruire mon adversaire," déclare Michel Soro, plein d'assurance. Cédric Vitu lance de son côté : "On s'aime pas. Je ne l'aime pas, c'est sincère". Le décor est posé. 
 

Il y aura un KO

 

Le Creillois n'hésite pas à faire monter la tension : "Il se la pète, lui, glisse-t-il à l'encontre de Soro. Je n’aime pas les gars qui sont prétentieux, qui pensent avoir tout connu, tout fait. Sous prétexte qu’il s’entraîne aux États-Unis. Et alors ? Il peut même s’entraîner sur la Lune, moi je suis Français et fier de l’être et je reste en France. Et le titre, il restera en France"
 


Avant d'entrer sur le ring, le champion du monde en titre déclare "la guerre" à son adversaire. "La guerre, c’est pas sur un ring, lui répond Cédric Vitu. Il faut arrêter ce mot là... la guerre. On fait un sport". Michel Soro persiste : "Il y aura un KO. Ça sera soit lui, soit moi. Ce qui est sûr, c’est qu’il y en a un qui repartira allongé"​

 


Une promesse

Avant d'en arriver là, Cédric Vitu s'est construit dans l'ombre, en faisant face à de nombreux obstacles. Devenu professionnel en 2005 et sacré champion de France en 2010 et 2011, il est ensuite quadruple champion d'Europe en titre depuis juin 2015.

Il ne lui manque qu'un seul titre, celui de champion du monde, qui lui a déjà échappé une première fois, en mars 2018. À cette époque, le Creillois affronte Brian Castano, en quête de cette fameuse ceinture WBA Gold Super-Welters. Il est dominé toute la partie, s'incline et voit le titre de champion du monde s'envoler.

S'il court après ce titre de champion du monde c'est parce que Cédric Vitu a fait une promesse. Lorsque deux de ses amis d'enfance ont été abattus à Creil à l'arme de guerre, qu'ils sont morts dans ses bras, il s'est promis de devenir champion du monde, en leur mémoire. Une promesse qui pourrait devenir réalité ce soir.

Sur le même sujet

Les + Lus