Le gouvernement valide la création de 5 lignes de trains à grande vitesse dont le barreau Creil-Roissy

© France 3 Picardie
© France 3 Picardie

La ministre des Transports a détaillé mardi les priorités du gouvernement pour la programmation d'investissements dans les infrastructures. Cinq lignes TGV ont été confirmées. Parmi elles, le barreau Creil-Roissy.

Par CV avec AFP

Le gouvernement a présenté, mardi, ses grandes orientations pour les investissements dans les infrastructures de transport. Un plan pour les 10 ans à venir qui choisit de donner la priorité à l'entretien des réseaux existants et aux transports du quotidien. 

Parmi eux, le fameux tronçon Roissy-Picardie ouvrira au sud de la région Hauts-de-France un nouvel accès à l’Ile-de-France. Les usagers pourront rejoindre sans correspondance la gare de Paris Aéroport Roissy-Charles de Gaulle depuis Chantilly, Creil, Pont-Sainte-Maxence, Clermont, Compiègne et Amiens.

Selon le rapport du COI, la ligne Roissy-Picardie pourrait entrer en service entre 2027 et 2032.

La programmation chiffrée de tous ces investissements sera intégrée à la future loi d'orientation des mobilités (LOM), laquelle doit être présentée en octobre 2018 au Parlement par la ministre.
 

En attendant, Élisabeth Borne doit s'entretenir avec l'ensemble des parties prenantes des projets d'infrastructures, à commencer par les exécutifs de région. Elle doit commencer dès ce mercredi 12 septembre avec la Normandie, les Pays-de-la-Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur, selon son agenda.

Le barreau Creil-Roissy, ce sont 6 à 7 km qui pourraient permettre de relier la Picardie au réseau à grande vitesse à partir de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. La ligne Paris-Amiens gagnerait ainsi 30 minutes de trajet et sept TGV quotidiens relieraient les deux villes dans les deux sens.
 
Barreau Creil-Roissy


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Grève au CHU d'Amiens : extrait du JT du 11/10/2019

Les + Lus