Départementales 2021 dans l'Oise : découvrez les résultats définitifs du second tour

Le second tour des élections départementales a lieu ce dimanche 27 juin 2021. Découvrez tous les résultats dans le département de l'Oise.

Dans l'Oise, près de 560 000 électeurs étaient appelés à élire 21 binômes paritaires (un homme, une femme) dans les 21 cantons du département après le redécoupage de 2014, soit 42 conseillers départementaux au total.

À l'issue du second tour, la droite, déjà majoritaire, est largement confortée dans ce département. Le nouveau conseil départemental compte désormais 22 sièges divers droite et 12 Les Républicains. La gauche toutes sensibilités confondues en obtient 8. Le Rassemblement national n'en a plus aucun.

Nadège Lefebvre réélue, la droite confortée dans ses cantons

La présidente sortante du département Nadège Lefebvre est élue avec son binôme Franck Pia dans le canton de Beauvais-2. Ils obtiennent 73,53%, largement devant le binôme du Rassemblement national qui ne gagne qu'un point par rapport au premier tour. 

Dans le reste du département aussi la droite, majoritaire après les élections de 2015, est confortée. Les binômes Républicains ou divers droite emportent de nombreux duels contre le Rassemblement national. Dans le canton de Grandvilliers, le plus vaste de l'Oise avec plus de 100 communes, Martine Borgoo et Pascal Verbeke, binôme sortant Les Républicains, l'emportent largement avec 66,17% des voix contre 33,83% pour le binôme RN. Même configuration dans celui de Mouy : le binôme sortant divers droite Anne Fumery / Olivier Paccaud est élu avec plus de 70% des suffrages. Dans les cantons d'Estrées-Saint-Denis et Pont-Sainte-Maxence également, la droite l'emporte également sur le Rassemblement national.

Dans le canton de Saint-Just-en-Chaussée, les voix du binôme de gauche éliminé au premier tour se sont reportées sur le binôme sortant divers droite Nicole Cordier / Frans Desmedt, qui obtient 74,24% de voix. Leurs adversaires du Rassemblement national Brunelle Cordova Arbulu et David Van Laecke progressent d'à peine trois points par rapport au premier tour et obtiennt 25,76% des suffrages. 

À Clermont la droite l'emporte avec une avance confortable contre le binôme PCF / PS. Maxime Minot et Ophélie Van Elsuwe (LR/DVD) sont élus avec 66,15% des voix. Dans les deux cantons de Compiègne, la gauche obtient de faibles scores, au profit des binômes sortant LR  (Compiègne 1)et UDI/DVD (Compiègne-2). Dans ces trois cantons, le parti d'extrême droite était présent au second tour en 2015, mais pas en 2021.

Le Rassemblement national perd ses deux cantons et n'en gagne aucun

Le Rassemblement national perd les deux cantons qu'il avait acquis en 2015 dans l'Oise. Le premier tour laissait présager des duels serrés, mais les binômes d'extrême droite n'ont finalement pas briller au second tour. À Crépy-en-Valois, Véronique Cavaletti et Luc Chapoton (divers droite / MoDem) sont élus avec 64,55 % des suffrages. À Noyon, c'est le binôme divers gauche, composé de Corinne Achin et Thibault Delavenne qui l'emporte sur le binôme sortant RN, avec un score de 60,73%. 

La gauche conserve trois cantons sur quatre

Le binôme sortant socialiste l'emporte d'une courte tête à Creil, avec 53,01% des voix, soit à peine 300 voix de plus que le binôme LR / divers droite. À Montataire les sortants Jean-Pierre Bosino et Catherine Dailly (PCF) gardent leur place, avec un score de 56,47% contre 43,53% pour le binôme RN. Même configuration à Thourotte où le binôme sortant PCF / divers gauche l'emporte sur le binôme RN avec 65,80% des suffrages.

Dans le canton de Méru, le binôme sortant de gauche, remanié LREM, avait été éliminé dès le premier tour, laissant place à un duel LR / RN. C'est finalement le binôme de droite Bruno Caleiro / Frédérique Leblanc qui est élu avec un score de 64,66%.

Le taux de participation aussi bas qu'au 1er tour

À midi, le taux de participation était de 12,96%, soit plus de 2 points de moins qu'au premier tour. Les électeurs semblent s'être déplacés plutôt l'après-midi : le taux de participation définitif est de 32,80%, sensiblement le même qu'au premier tour à la même heure. Il est en revanche deux fois moins élevé qu'en 2015.

Comme au premier tour, le taux de participation le plus bas a été relevé à Creil (25,77%). Le plus haut a été enregistré à Mouy (38,15%).

La droite déjà en tête au premier tour

Au premier tour, la droite (DVD, LR) est en tête dans 17 cantons, les communistes dans 2, la gauche (PS) dans un seul canton, le RN dans un seul canton également. Le parti de Marine Le Pen est au coude à coude avec la droite dans les deux cantons qu'il a acquis en 2015 : Noyons et Crépy-en-Valois. 

Au total pour le second tour : 11 duels Union de la Droite / RN, 7 duels Union de la Droite / Union de la Gauche et 3 duels Union de la Gauche / RN.  Pour le second tour, le PS de l'Oise a d'ailleurs appelé à battre le RN partout où l’Union de la Gauche n’est pas présente.

En 2015, la droite gagnait 13 duels face au FN

Dans l'Oise, aux élections départementales de 2015, le Front national avait obtenu 35,11% des suffrages au premier tour, devant l'UMP (29,22%) et le Parti socialiste (19,87%). Le second tour s'était joué entre la liste d'union de la droite et celle du FN. La droite remportait ainsi les 13 duels face au FN et les 2 triangulaires. C'est dans l'Oise que la majorité de droite est la plus forte avec 15 cantons gagnés sur 21. Ce qui lui permettait d’avoir 30 des 42 sièges.

Historiquement, le département a souvent alterné entre la gauche et la droite depuis 1949, avec une longue période durant laquelle le PS était aux commandes : de 2004 à 2015. Depuis, c’est la droite qui le dirige. Nadège Lefebvre en est la présidente depuis le départ d'Edouard Courtial en 2017 pour rejoindre le Sénat. Elle devenait ainsi la première femme à accéder à la tête du département.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections parti socialiste les républicains rassemblement national parti communiste