Fusillé pour l'exemple en 1916 à Sarcus (60), le corps du soldat Lançon va rentrer en Provence

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jennifer Alberts .
durée de la vidéo: 01 min 53
Un reportage de Mickaël Guiho, Nagib Ben Ghezala et Mathieu Krim ; avec Hervé Lançon, arrière petit cousin de Julien Lançon ; Jean-Claude Flament, auteur de quatre ouvrages sur les fusillés pour l'exemple de 14-18 ; Jean-Mauris Champagne, curé de la paroisse Notre-Dame de Picardie Verte ;

Le corps du soldat Julien Lançon, fusillé pour l'exemple le 22 octobre 1916, va enfin être rendu à sa famille : enterrés à Sarcus dans l'Oise depuis un siècle, ses ossements vont être exhumés ce matin au cours d'une cérémonie officielle. Julien Lançon va ensuite repartir chez lui, en Provence.



Une cérémonie religieuse et une haire d'honneur sont organisées pour rendre hommage à ce jeune soldat : 









Le corps sera réinhumé le 22 octobre dans le cimetière de sa terre natale à Mollégès dans les Bouches-du-Rhône, soit 100 ans jour pour jour après être tombé sous les balles du peloton d’exécution.



Julien Lançon venait de La Bastide-des-Jourdans dans le Vaucluse où il était né le 11 février 1893. Il était cultivateur à Saint-Rémy de Provence. Simple soldat dans le même régiment et la même compagnie que le Caporal Marchetti, il avait le matricule 14570. Il est condamné par le conseil de guerre de la 2éme Division d'infanterie coloniale le 5 septembre 1916 à la peine de Mort pour s'être rendu "coupable d'abandon de poste en présence de l'ennemi et de révolte"



Les 2 hommes sont exécutés le 22 octobre 1916, à 6h30 du matin. Comme tous les condamnés, ils ont été fusillés au petit jour. Leurs corps sont enterrés dans le cimetière du village où ils étaient garnison, en l'occurence Sarcus dans l'Oise.



En décembre 2010, le corps du Caporal Marchetti est rendu à sa famille à Tagliui, en Corse. En février 2014, le village de Sarcus rendait déjà hommage à ces soldats fusillés pour l'exemple.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité