• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Meurtre d'Amblainville : le mis en cause se suicide à la prison de Beauvais

Les faits se sont déroulés samedi 25 août au centre pénitentiaire de Beauvais où le mis en cause était en détention provisoire. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Les faits se sont déroulés samedi 25 août au centre pénitentiaire de Beauvais où le mis en cause était en détention provisoire. / © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

 Âgé de 67 ans, l'homme avait été placé en détention provisoire à la prison de Beauvais. Il était poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation et détention d'armes et de munitions de catégorie C.

Par Célia Vanier

Un homme suspecté d'avoir tiré sur sa locataire mardi dernier à Amblainville s'est pendu dans sa cellule à la prison de Beauvais samedi soir. L'homme de 67 ans avait été placé en détention provisoire, mis en examen pour homicide volontaire

Selon le Procureur, c'est lors d’une ronde de surveillance, dans la soirée de samedi, que des surveillants du centre pénitentiaire de Beauvais ont constaté le suicide de l’homme. Il a été retrouvé pendu avec un drap aux barreaux de la cellule du quartier "arrivants" qu’il occupait seul. Une lettre adressée à son épouse a été retrouvée.
 
Le mis en examen avait rencontré un médecin le jour de son arrivée au centre pénitentiaire de Beauvais, puis un psychiatre dès le lendemain.
 

Mardi dernier, le corps d'une femme était retrouvé sans vie à son domicile à Amblainville dans l'Oise. La victime ayant succombé à un coup de feu tiré dans le thorax. Le mis en cause, son propriétaire, avait rapidement été interpellé par des gendarmes de Méru, alors qu'il se trouvait en possession de trois fusils.

À l'issue de sa garde-à-vue, il avait reconnu "la matérialité des faits tout en invoquant le caractère accidentel et involontaire du coup de feu", selon le parquet.

Le mis en cause était connu de la justice pour des faits de faible gravité. Toutefois, la mairie d'Amblainville avait plusieurs porté plainte contre lui en raison de son caractère violent. La jeune femme aurait eu avec lui un différend au sujet de multiples coupures d’électricité et d’eau.

Une enquête administrative sera menée au sein de l'établissement pénitentiaire. Un juge d’instruction devrait également être saisi pour recherche les causes de la mort du détenu.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus