• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

En plein mois d'avril, ils traversent la Manche à la nage

De gauche à droite : Denis Colombe, Frédéric Kocen et Philippe Fort, gelés et courbaturés, mais fiers après leur exploit. / © Facebook / Les Français Givrés
De gauche à droite : Denis Colombe, Frédéric Kocen et Philippe Fort, gelés et courbaturés, mais fiers après leur exploit. / © Facebook / Les Français Givrés

Ce samedi 21 avril, Philippe Fort, Frédéric Kocen et Denis Colombe ont réalisé un exploit, en traversant en relais la Manche à la nage, par une eau à à peine 10°C. C'est la troisième fois que le Picard Philippe Fort, maître-nageur dans l'Oise, réalise cette traversée.

Par Richard Duclos

"On voulait faire quelque chose que personne n'avait jamais fait. On a cherché la difficulté, on a été servis !"

Philippe Fort, Frédéric Kocen et Denis Colombe se sont littéralement jetés à l'eau, réalisant un exploit en traversant la Manche en plein mois d'avril, alors que ces traversées commencent normalement à la fin du mois de mai.

Moins de 24 heures après leur arrivée, les trois hommes se disent "courbaturés de partout". "On a les pieds lourds", commente Philippe.

12h25 de traversée


Ils sont partis de Douvres, en Angleterre, à 2h25, et se sont relayés, quatre fois une heure chacun, pour arriver au Cap Gris-Nez, sur la Côte d'Opale, 12h25 plus tard. L'eau était à 8,5°C au départ, 10,4°C à la fin.




C'était plus dur que prévu, raconte Philippe. On savait que ça allait être dur, ce n'est pas pour rien que personne ne l'avait jamais fait.


Philippe, 54 ans, est maître-nageur et directeur de la piscine Aqualis de Gouvieux, dans l'Oise. Ce Picard passionné de nage dans des conditions extrêmes a déjà traversé la Manche deux fois. En 2016, tout seul, en moins de 14 heures. Et en 2017, en relais avec cinq autres personnes.

La traversée de ce 21 avril a été pour lui "la plus éprouvante, moralement et physiquement". "En solo, on se prépare pour nager une longue distance, explique-t-il. Là, la difficulté, c'était de nager une heure, monter dans le bateau deux heures, se réchauffer après avoir tremblé pendant trois quart d'heure , retourner dans l'eau… Il fallait se faire violence."




Le seul Français à avoir fait la traversée trois fois


Heureusement, la mer était relativement calme, et le soleil présent ce jour-là. Pour autant, les trois nageurs sont d'accord : "On ne veut plus toucher de l'eau froide pendant un petit moment. Là, on a donné", lâchent-ils en riant.

Mais Dennis, dans trois semaines, retourne à l'eau pour un relais de 80 kilomètres avec trois autres nageurs autour de l'île du Levant. Frédéric lui, songe à tenter la traversée de la Manche en solo, comme Philippe. Et ce dernier, seul Français a avoir fait trois fois la traversée, évoque déjà les championnats mondiaux d'Ice swimming, en Russie en mars prochain : l'eau sera cette fois à 0°C…


Quentin Duval et Nicolas Corselle avaient rencontré Philippe Fort lors de ses préparatifs :

Philippe Fort, ou la nage dans des conditions extrêmes
Avec : Philippe Fort, nageur en eau libre ; Frédéric Kocen, nageur en eau libre ; Florence Della Védova, compagne de Philippe Fort - France 3 Picardie - Reportage : Quentin Duval, Nicolas Corselle et Pierre-Olivier Pappinni




Sur le même sujet

Procès Karmel à Laon

Les + Lus