Recrutement au Parc Astérix : 1000 postes saisonniers à pourvoir

Le forum de l'emploi organisé ce samedi 18 janvier au parc Astérix, à Plailly. / © FTV / J.-L. Croci
Le forum de l'emploi organisé ce samedi 18 janvier au parc Astérix, à Plailly. / © FTV / J.-L. Croci

Cette année encore, le parc d'attractions recrute des emplois saisonniers dans la restauration, la vente, l'animation... Un forum de l'emploi était organisé ce samedi 18 janvier sur le site, dans l'Oise.

Par M.L. avec M.-C.P

À deux mois et demi de son ouverture saisonnière, le Parc Astérix se prépare à sortir de son hibernation. Ce samedi 18 janvier, l'entreprise organisait un forum de l'emploi dans le cadre de sa campagne de recrutement annuel. Environ 300 candidats se sont rendus sur site, à Plailly, dans l'Oise.
 

L'entreprise l'assure : elle embauche à tout niveau d'expérience. Parmi les candidats se trouvaient donc beaucoup de jeunes en recherche d'un premier emploi. "C'est un peu stressant de se retrouver face à quelqu'un, reconnaît Noémie, 17 ans, qui n'avait encorejamais passé d'entretien d'embauche. On a peur de ne pas répondre correctement aux questions." "Ce qui est important aujourd'hui, abonde Dorota Depuille, coordinatrice des boutiques, c'est d'avoir des personnes présentes, sérieuses, soignées, respectueuses, qui sont capables d'accueillir nos visiteurs avec beaucoup de bienveillance."
 

Cette année, 1000 emplois sont à pourvoir dans les divers secteurs d'activité du site. « On a souvent l’image d’une entreprise qui recrute pour les métiers de l’accueil, de la vente, de la restauration, souligne Fathia Gueucier, responsable du recrutement. Mais on ne sait pas souvent qu’on recrute aussi pour les services techniques, on ne sait pas non plus forcément qu’on a des hôtels au parc. »
 

Car ces dernières années, le parc a investi dans ses hébergements. Après l'ouverture de la "Cité suspendue" en 2019, un troisième hôtel devrait ouvrir ses portes au printemps. Il représente 150 chambres supplémentaires, un budget de 32 millions d'euros et, cette année, soixante personnes à recruter. Alors que le site accueillait plus de deux millions de visiteurs l'année dernière, c'est une voie que sa direction a choisi pour poursuivre sa croissance. "L'objectif, pour l'entreprise, c'est de devenir aussi une destination de court séjour", résume Fathia Gueucier.
 

La majorité des prises de postes sont programmées pour mars, pour une fin de contrat en janvier prochain. Les recrutements se poursuivront d'ici là avec une présence des personnels du parc le 21 janvier à Fosses, le 6 février à Gonesse et le 3 mars à Chambly.
 

Sur le même sujet

Les + Lus