Saint-Maximin : elle accuse Subway de l'avoir renvoyée après avoir signalé des asticots en vitrine

© AFP & Laura P.
© AFP & Laura P.

Son post sur Facebook est devenu viral en quelques heures.

Par Quentin Vasseur

Un stage, une période d'essai et, à l'horizon, un CDI. C'était ce qui attendait Laura Pierret, 22 ans, au Subway de Saint-Maximin, près de Creil. Mais la période d'essai s'est brusquement terminée vendredi.

"En préparant les pains, un peu avant 11 heures, je vois plein de vers dans la vitrine" explique la jeune femme, qui a envoyé plusieurs photos à son patron. Faute de réponse, ajoute-t-elle, elle a fini par l'appeler. "Je lui explique, mais il me raccroche au nez, puis il appelle l'employée qui était avec moi. Il lui demande s'il y a quelqu'un dans le restaurant, et s'il y a bien des vers."

Je me suis tétanisée et il m'a demandé de partir


Ce que l'employée lui confirme, selon elle. Il lui aurait alors demandé de verser de l'eau dans la vitrine, "mais les vers se sont propagés avec le courant de l'eau et il y en avait partout. Je me suis tétanisée et il m'a demander de partir." "Tu dégages, je veux plus de toi" lui aurait-il dit.

Laura Pierret

Bonjour à tous même même si ce n'est pas une bonne journée Comme certains le savent j'étais en période d'essai à Subway de st maximin dans loise Ce matin en préparant la vitrine ou nous disposons...

La jeune femme dit avoir été victime de chantage, lorsqu'elle a annoncé qu'elle comptait saisir l'inspection d'hygiène et les prud'hommes. "Il m'a dit que si je ne revenais pas, je n'aurais pas de CDI", un chantage que paraît confirmer la capture écran de l'échange, que nous avons pu consulter.


15 000 partages sur Facebook


Dans la foulée, la jeune femme publie les photos sur Facebook, partagées près de 15 000 fois en plus de 24 heures. Laura Pierret dit avoir été contactée à nouveau pour retirer ce post, sous la menace d'une plainte pour diffamation.

"Il m'accuse d'avoir mis les vers dans la vitrine et de ne pas m'être présentée au travail" fulmine-t-elle. "On peut demander au restaurant d'à côté, j'étais venue leur demander un ouvre-boîte ! Et il y a des caméras de surveillance, si j'avais mis les vers moi-même, on me verrait dessus !"

Laura Pierret ajoute avoir contacté l'inspection de l'hygiène et a rendez-vous lundi aux prud'hommes. Malgré plusieurs tentatives, le restaurant Subway de Saint-Maximin n'était pas joignable ce samedi après-midi.

Sur le même sujet

Dans la Somme, une petite maison d'édition jeunesse aux valeurs humanistes

Les + Lus