• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Une vente caritative au profit de la restauration du séchoir de la Cité des brossiers à Tracy-le-Mont

© Une association se bat pour la revalorisation d'une friche industrielle à Tracy-le-Mont dans l'Oise.
© Une association se bat pour la revalorisation d'une friche industrielle à Tracy-le-Mont dans l'Oise.

Le projet de restauration du séchoir de la Cité des brossiers à Tracy-le-Mont va recevoir un nouveau soutien financier. Dimanche 30 mars une vente caritative est organisée à Compiègne au profit de l'association qui se bat pour conserver ce patrimoine de la région. 

Par Halima Najibi


L'association pour un Musée des Brosseries dans l’Oise à Tracy-le-Mont veut lancer la création d’un mini-musée pour accueillir dans de meilleures conditions leurs collections de ces brosses anciennes qui ont fait la renommée du département au XIXe siècle. Ce projet est inclus dans un projet qui s’appelle « Cité des Brossiers » pour la revalorisation d’une friche industrielle. L'un des bâtiment menacé est un séchoir d'une superfie de 200m3, le dernier de ce type dans la région. Il servait à entreposer pendant des mois des bois précieux et des os de bovins.

Pour mener à bien son projet de restauration, les membres de l'association ont lancé une campagne de financement participatif.  L'objectif est de compléter les financements publics déjà acquis pour lancer un chantier d'insertion en partenariat avec l’association Un château pour l’emploi. Ils sont également soutenus par la mission Stéphane Bern. Dernier coup de pouce financier, dimanche 31 mars une vente caritative de photographies et d'objets de valeur donnés à l'association est organisée à Compiègne.  


Du milieu du XIX siècle à la guerre de 14-18, le département de l'Oise fut la capitale mondiale de la brosserie. Une activité industrielle principalement partagée entre Beauvais et Tracy-le-Mont. Ici, la société Commelin-Brenier était une des 9 brosseries en activité qui faisaient la renommée de la commune. Employant jusqu'à 400 personnes, elle avait pour spécialité, la brosserie fine. L'activité s'est arrêtée en 1955. Aujourd'hui, un brasseur, un ferronnier et une petite salle de spectacle occupent quelques bâtiments.

 

Depuis plus de 30 ans, l’AMBO préserve et valorise la mémoire et le patrimoine des brossiers. L'association possède un fond unique en France de plus de 10 000 objets. Pour le moment, l’AMBO ouvre les portes de son «mini-musée» en attendant de créer un véritable musée.

Un reportage du 12 septembre 2018, de Jean-Paul Delance, Jean-Pierre Clément, Cédric Pasquier et Nicolas Duchet : 
 
Brosserie Tracy-le-Mont
Serge Son Responsable culturel de l'association pour le Musée des Brosseries de l'Oise; Sylvie Valente le Hir Maire (SE) de Tracy le Mont; Anne Gaëlle Philippot Secrétaire de l'association pour le Musée des Brosseries de l'Oise
 

Sur le même sujet

Leïla et Havvanur : "Si j'avais changé Mozart, j'aurais mis une maison de retraite à la place"

Les + Lus