• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. Arras : il sauve une femme du suicide et reçoit la médaille d'or de la Ville

Le jeune homme avait sauvé une femme qui était sur le point de se jeter dans le vide, rue Gambetta à Arras. / © France 3 / DR
Le jeune homme avait sauvé une femme qui était sur le point de se jeter dans le vide, rue Gambetta à Arras. / © France 3 / DR

Mohamed Saïd s'est vu remettre la médaille d'or de la Ville d'Arras, ce samedi 26 janvier, pour acte de bravoure et de dévouement. Il avait porté secours à une femme sur le point de se défenestrer en septembre 2018.

Par M.D.

Il n'a écouté que son courage pour sauver une femme en détresse, prête à se jeter du 5e étage d'un immeuble à Arras. Quelques mois plus tard, celle que Mohamed Saïd appelle "Tatie" va mieux. Mais pour lui, pas question de parler d'acte "héroïque" : intervenir était la seule chose à faire.
 

"J'arrivais dans la rue et je me suis aperçu que beaucoup de personnes étaient en train de filmer une dame qui a les jambes dans le vide, prête à faire le grand saut, se rappelle-t-il. je ne me suis pas posé de question."
 
Arras : il sauve une femme du suicide et reçoit la médaille d'or de la ville
>> Emma Vinzent et Cassandre Dumain

 

"On a tous un ange gardien"


La situation aurait pu tourner au drame si le jeune homme ne s'était pas arrêté pour secourir cette femme en détresse. "La vie, c'est tendre la main à une personne en difficulté. On a tous un ange gardien et ce jour-là, j'étais celui de cette dame", estime le jeune homme.

Son geste a été récompensé par la Ville qui lui a remis la médaille de bravoure et de dévouement. Une récompense qui n'est remise qu'aux plus méritants. "Il y a des quantités d'adultes qui pourraient se retrouver confrontés à ce genre de situation et qui n'y auraient peut-être pas pensé, assure Gilles Lefort , président du Comité des Médaillés et des Sages. Il est normal que la ville reconnaisse cet acte héroïque comme étant un acte citoyen évident."

Une reconnaissance chargée d'émotion qui ne surprend pas la famille de Mohamed Said. "C'est un homme courageux, comme moi, plaisante son père. C'est ça un fils". Plus de quatre mois après son sauvetage, Mohamed est resté proche de la femme qu'il a secourue. Il continue de rendre visite régulièrement à "tatie".

 

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus