VIDÉO. Vaccination dans le Pas-de-Calais : 15.000 doses à injecter ce week-end

La campagne de vaccination contre le Covid-19 s'intensifie dans le Pas-de-Calais, où l'ARS a reçu 15.000 doses supplémentaires à injecter les samedi 13 et dimanche 14 mars. À Arras, le centre des expositions a ainsi été réquisitionné pour vacciner 1400 personnes ce week-end. 

C'est le second week-end de vaccination massive dans le Pas-de-Calais.
C'est le second week-end de vaccination massive dans le Pas-de-Calais. © FRANCE 3

C'est reparti pour un week-end de vaccination massive dans le Pas-de-Calais confiné. Alors qu'il sonne presque creux depuis près d'un an, le centre des expositions d'Arras s'est transformé en vaccinodrome ce samedi 13 mars, dès 8 heures du matin. 

Les départements du Nord et du Pas-de-Calais, où l'épidémie est très sévère, sont dotés de doses supplémentaires. L'agglomération d'Arras a ainsi reçu 1400 doses de vaccin Pfizer/BioNtech à injecter ce week-end.

Reportage dans le centre de vaccination d'Arras où 1400 doses doivent être injectées ce week-end ©FRANCE 3 HAUTS-DE-FRANCE

"Une nécessité"

Une nouvelle très attendue par les habitants qui ont pris rendez-vous. "Au départ, on n'était pas très emballés par ce vaccin, mais maintenant je pense que c'est une nécessité. Il fallait y aller", confie ainsi une habitante d'Arras qui a reçu une première dose ce samedi. 

Pour monter ce centre, spécialement créé pour ce week-end, il fallu réquisitionner des employés municipaux et des soignants libéraux, qui se sont pliés de bonne grâce "pour que les choses avancent plus vite". La vaccination est réservée aux personnes de plus de 75 ans et aux adultes qui présentent un risque de développer une forme grave du Covid-19. 

Des employés municipaux et des infirmiers libéraux ont été réquisitionnés.
Des employés municipaux et des infirmiers libéraux ont été réquisitionnés. © FRANCE 3 HAUTS DE FRANCE

Des doses supplémentaires pour remédier à un "retard"

"On ne peut pas sortir de cette pandémie sans une vaccination massive. On l'a réclamé haut et fort depuis quelques semaines. C'est un pas en avant", s'est félicité le Dr. Khodr Ziad, qui conseille la communauté urbaine d'Arras. Alors que les taux d'incidence sont très élevés (416,6 cas pour 100.000 habitants, deux fois plus que la moyenne nationale), le Pas-de-Calais était jusque là sous doté en vaccin. 

Fin février, l'ARS a même reconnu "un retard" de la campagne de vaccination. Au 3 mars, 3.78% des habitants avaient reçu au moins une dose de vaccin, soit un point de moins qu’à l’échelle nationale. Un manque de doses dénoncé par le maire d'Arras, Frédéric Leturque (UDI), au début du mois de mars. 

400.000 doses sont attendues dans la région

Pour y remédier, près de 17.000 injections ont eu lieu le week-end dernier, un record. C'est donc la deuxième grande opération de vaccination massive pour la vingtaine de centre de vaccination du département. 

Au total, 15.000 doses supplémentaires ont été livrées dans le Pas-de-Calais et 12.000 dans le Nord dont 2500 pour le Dunkerquois annonce l'ARS. Les Hauts-de-France attendent près de 400.000 doses au mois de mars. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19