Annezin : le radar flashe 156 fois la même moto en un an

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. F.

Un radar automatique installé à Annezin, près de Béthune, a flashé 156 fois la même moto en un an. Un homme arrêté par les gendarmes était jugé la semaine dernière, il nie être le motard récidiviste.

Une moto flashée 156 fois par le même radar. Cette "performance" a eu lieu entre septembre 2014 et décembre 2015 à Annezin, près de Béthune. Sur cette route limitée à 90 km/h, des dépassements jusqu'à 240 km/h ont été enregistrés.

Impossible d'identifier le contrevenant pour lui infliger amendes et retraits de points. Ce radar automatique installé au bord de la route départementale 943 flashe l'avant des véhicules, mais les motos ont seulement des plaques à l'arrière.

##fr3r_https_disabled##
Le Centre automatisé de constatation des infractions routières a décidé de ne pas en rester là. Il a demandé aux gendarmes de se poster au bord de la route pour identifier l'individu.

Il faut dire que, comme le raconte La Voix du Nord, le motard a ses petites habitudes, il se fait flasher souvent autour de 21h au guidon de la même moto noire. Les gendarmes finissent par arrêter un homme qui correspond aux signalements, mais ce soir-là il n'est pas en excès de vitesse.

"Au mauvais endroit au mauvais moment"

Le quinquagénaire était jugé par le tribunal de police de Béthune la semaine dernière. Il nie être le motard auteur des nombreux excès de vitesse. Pourtant, les horaires des flashs du radar correspondent avec ses horaires de travail. Quand il est en arrêt de travail, il n'y a pas d'infraction relevée. Et la moto des photos peut correspondre à celle qu'il possède.

Mais l'avocate du motard, citée par La Voix du Nord, affirme qu'il n'y a "aucune certitude dans ce dossier". Elle plaide la relaxe de son client. "On cherche un coupable. Je suis passé au mauvais endroit au mauvais moment", jure-t-il. Le jugement a été mis en délibéré au 26 janvier.