Cet article date de plus de 3 ans

Béthune : le service cardiologie de l'hôpital est maintenu... ou presque

L'Agence Régionale de Santé vient d'annoncer par communiqué le maintien du service cardiologie de l'hôpital de Béthune. Mais les cardiologues, qui étaient partis, ne seront pas remplacés. Ceux de Lens viendront en renfort. 

Le service cardiologie sera maintenu, mais sous une autre forme.
Le service cardiologie sera maintenu, mais sous une autre forme. © MAXPPP
Les personnels de l'hôpital ainsi que le maire de Béthune étaient mobilisés depuis plusieurs semaines contre la fermeture envisagée du service cardiologie de l'hôpîtal. L'Agence Régionale de Santé (ARS) tente de les rassurer ce vendredi en publiant un communiqué.


"À compter du 1er novembre 2017, les patients continueront à être pris charge en cardiologie au centre hospitalier de Béthune, en hospitalisation complète sur une unité de 9 lits ainsi que pour des consultations et des examens programmés (tests d’effort, échographies, etc.)", indique l'Agence. 


Changements dans l'offre de soins


Le service cardiologie sauvé ? Pas si sûr. Car les 4 cardiologues qui y pratiquaient sont partis et ne seront a priori pas remplacés. "Ces prises en charge seront assurées avec l’appui de praticiens du centre hospitalier de Lens", précise l'ARS.


De plus, l'unité quitte le quartier des soins intensifs. Pour ceux-ci, les patients seront donc parfois obligés de se rendre à Lens... où des lits supplémentaires sont prévus. "La capacité d’accueil de l’unité de soins intensifs cardiologiques (USIC) du centre hospitalier de Lens passera de 8 à 12 lits, afin de garantir sur le territoire de Lens-Béthune une offre répondant aux besoins de la population", ajoute l'ARS.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société