Boulogne-sur-Mer : un navire éco-performant, premier du genre, en construction

© V. Dermersédian
© V. Dermersédian

C'est une première en France  : une drague à propulsion hybride dual-fuel (gazole- gaz naturel) est en cours de construction dans les chantiers navals de la Socarenam à Boulogne-sur-Mer.

Par Valérie Dermersedian

Le chantier naval boulonnais Socarenam peut pavoiser. Pour la première fois en France, une drague éco-performante à propulsion hybride gazole-gaz naturel est construite.


Inédit


L'Ostréa, c'est son nom, sera le premier navire neuf propulsé au gaz naturel liquéfié. Il a été commandé par le groupement Dragages Ports et le Grand Port Maritime de Bordeaux pour désenvaser l'estuaire de la Gironde.

Des navires à propulsion hybrides existent déjà, mais ce sont des méthaniers ou des remotorisations. Pour construire l'Ostréa, la Socarenam a donc dû relever de nombreux défis techniques, comme la pose d'une énorme cuve de 65 m3 sur le pont du bateau. "C'est une cuve spécifique qui a été conçue en Hollande. Elle doit stocker le gaz à  une température constante de - 160°C pour qu'il reste liquide. Pour ce genre de navire, il y a des normes à respecter  en matière d'espace, de tuyauterie spécifique, des contraintes d'intégration qu'il faut gérer." explique Tristan Serça, chargé d'affaires à la Socarenam.
La cuve de stockage du gaz naturel liquéfié / © V. Dermersédian
La cuve de stockage du gaz naturel liquéfié / © V. Dermersédian


Respect de l'environnement

La motorisation de type dual-fuel permettra à l'Ostréa de naviguer en utilisant le gaz naturel liquéfié comme carburant principal, et secondairement du diésel marin léger.

Selon Jean-Frédéric Laurent, directeur du Grand Port Maritime de Bordeaux, "le gaz naturel permet de réduire de 25 % les émissions de CO2, de 80 % celles d'oxyde d'azote et d'éliminer presque totalement les particules fines. Un atout important quand on sait que cette drague va opérer à proximité de l'agglomération bordelaise !"
le chantier de la Socarenam / © V. Dermersédian
le chantier de la Socarenam / © V. Dermersédian

L'Ostréa va mesurer 45m de long et 11m de large pour un coût de 20 millions d'euros. "C'est 20 à 30 % plus cher qu'une drague classique" estime Jean-Pierre Guellec, l'administrateur du groupement Dragages Ports, "mais on s'y retrouve car le gaz naturel est à ce jour moins cher que le gazole, et la maintenance des moteurs gaz coûte moins cher car ils s'encrassent moins."

La drague quittera Boulogne-sur -Mer pour Bordeaux en avril prochain. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus