VIDEO.Charlotte Delpierre, Boulonnaise de 108 ans : “Avec mon mari, nous nous sommes connus au bal”

Charlotte Delpierre, 108 ans. Souriante doyenne du Boulonnais / © France 3 Côte d'Opale G. Hayaert
Charlotte Delpierre, 108 ans. Souriante doyenne du Boulonnais / © France 3 Côte d'Opale G. Hayaert

Elle a soufflé ses bougies le 20 avril dernier. À 108 ans, Charlotte Delpierre est la doyenne du Boulonnais.

Par Corinne Sala

Son appartement a vue sur le port de Boulogne-sur-Mer. Confortablement installée dans le fauteuil de son salon, Charlotte Delpierre, tout juste 108 ans, égrène ses souvenirs : "J'ai passé deux guerres quand même ! Je suis née à Capécure (là où sont installées désormais les entreprises de transformation du poisson, ndlr). C'était formidable Capécure, le bassin Loubet !", se souvient cette ancienne sténo dactylo qui a longtemps travaillé au tribunal.
 
Charlotte Delpierre, Boulonnaise de 108 ans : "Avec mon mari, nous nous sommes connus au bal"
Toujours jeune ! - France 3 Côte d'Opale


Les souvenirs sont nombreux et quasiment intacts. Son mari, travaillait dans la banque. Ils ont beaucoup voyagé, en Afrique mais Charlotte est plus que tout attachée à Boulogne, là où elle née le 30 avril 1911. Aujourd'hui, elle coule des jours paisibles dans son appartement. La télévision est allumée et elle avoue la regarder beaucoup.


Rester chez elle le plus longtemps possible...


La guerre revient souvient dans ces propos, la Normandie et l'exode en 1940 vers Saint-Lo et Coutances : "Nous y sommes restés quelques années." Et puis la famille : " J'ai eu deux filles, cinq petits-enfants et j'ai même deux arrière arrière petits-enfants."

Les photos en noir et blanc accrochées au mur et les nombreux albums témoignent de cette longue histoire familiale.

L'heure du déjeuner à sonné, Charlotte s'installe face à sa grande fenêtre. Le salon est baigné de soleil. Aujourd'hui, il y a du sauté de porc au menu. À 108 ans, Charlotte est toujours coquette et souriante. Certes, elle entend un peu moins bien, mais ce qu'elle souhaite c'est rester chez elle le plus longtemps possible.
 

Sur le même sujet

Dimanche en politique - 30 ans après l'affaire du voile à Creil, reste-t-il des traces ?

Les + Lus