Pas-de-Calais : le camping de Dannes accueille 52 réfugiés échoués après une panne de moteur

Une cinquantaine de réfugiés, qui se sont échoués sur la plage après une panne de moteur dans la nuit du 24 juillet, ont été accueillis dans le village de Dannes (Pas-de-Calais). La commune a mis à disposition les locaux de son camping municipal.

Dons de vêtements, de chaussures, de nourritures et un toit, même provisoire. La commune de Dannes, dans le Pas-de-Calais, a fait parler la solidarité en accueillant dans son camping municipal 52 réfugiés, dont des enfants, secourus dans la nuit du 24 juillet après avoir tenté de prendre la mer vers le Royaume-Uni. L'embarcation avait été repoussée sur la plage après une panne de moteur, selon la sous-préfète Chantal Ambroise.

Ce sont en effet les services préfectoraux de Boulogne-sur-Mer qui ont sollicité la commune ce dimanche 25 juillet, demandant l'accès aux locaux du camping du Mont Saint-Frieux dès 6h du matin après un signalement de la gendarmerie. Un petit-déjeuner a pu être offert aux nouveaux arrivants, "trempés et exténués", par l'agence départementale de la protection civile.

Une famille avec enfants mise à l'abri

Une famille de six personnes avec enfants, prioritaire, a pu être logée dans un hôtel dans l'attente d'une solution plus durable.

Concernant le reste des personnes secourues, "lorsqu'elles arrivent sur la zone, on leur propose de faire ce qu'on appelle un accueil, au centre d'examen des situations, qui leur permettrait de rechercher une structure de mise à l'abri. Ce travail a bien été fait, précise Chantal Ambroise. Mais, bien souvent, on se trouve face à des personnes qui ne souhaitent pas rester chez nous, et qui ont choisi de repartir."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité