• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Brexit : les travaux sont finis au port de Calais pour les contrôles douaniers et sanitaires

© Préfecture du Pas-de-Calais
© Préfecture du Pas-de-Calais

Brexit: travaux terminés à Calais pour les contrôles douaniers et sanitaires

Par Q.V avec AFP

Les aménagements du port de Calais destinés aux services d'inspection vétérinaire et phytosanitaire et aux douanes en prévision du Brexit sont terminés, a annoncé mardi son président pour qui la sortie Royaume-Uni de l'Union européenne ne sera "pas synonyme de chaos".

"Le Brexit n'est pas synonyme de chaos pour le port de Calais", a affirmé le PDG de la société d'exploitation du port, Jean-Marc Puissesseau, lors de la remise officielle des clefs aux services de l'Etat. "La fluidité du trafic se poursuivra au port, la seule différence sera que les transporteurs devront bien faire, à l'importation, leur déclarations de douanes en amont".

Six quais de déchargement pour le service d'inspection vétérinaire et phytosanitaire (SIVEP) destinés à l'inspection sanitaire des produits alimentaires et contrôles des végétaux et quatre quais pour les inspections douanières ont été créés pour contrôler les poids lourds descendant des ferries en provenance de Grande-Bretagne.

 

Parking, station animalière, consigne frigorifique...

La plateforme comprend également un parking pouvant accueillir 50 poids lourds, une station animalière pour les animaux vivants, comme les chevaux, et une zone de consigne frigorifique, selon un communiqué de la société d'exploitation du port.

Deux parkings de 140 et 50 places ont été construits pour accueillir les poids lourds en attente d'une régularisation douanière. Les travaux ont coûté dix millions d'euros.

Selon un communiqué de la préfecture du Pas-de-Calais, 15 agents du ministère de l'Agriculture et 20 douaniers travailleront au SIVEP "activé 24h/24, 7j/7, à compter de la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne".
 

Les poids lourds arrivant de Grande-Bretagne transportant des marchandises issues de la pêche seront contrôlés au SIVEP de Boulogne-sur-Mer, premier port de pêche français.
 

Sur le même sujet

Fatou : "C'est vrai que ça a une mauvaise image, Amiens Nord..."

Les + Lus