• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Calais : un homme interpellé après avoir inventé une fausse agression par des migrants

Illustration. / © MaxPPP
Illustration. / © MaxPPP

L'histoire (fausse) de l'agression d'une septuagénaire à Calais mardi 26 décembre par des migrants avait été largement partagée sur les réseaux sociaux. Tout est parti d'un appel malveillant au 17. Son auteur présumé a été interpellé jeudi. 

Par M. F.

L'appel au 17 avait mobilisé un vaste dispositif de police mardi 26 décembre au soir. Un homme venait d'indiquer à Police-secours qu'une septuagénaire s'était fait agresser par cinq migrants. Mais tout était faux.

Les policiers qui s'étaient rendus sur les lieux n'ont trouvé ni victime, ni agresseur, ni témoin. Ils ont vite compris qu'il s'agissait d'un appel malveillant. Mais cela n'a pas empêché la fausse information de circuler sur les réseaux sociaux. 

La police du Pas-de-Calais dénonçait jeudi cette prétendue agression dans un message posté sur Twitter, expliquant qu'une enquête était ouverte.


En fin de journée jeudi, elle a précisé que l'auteur présumé de cet appel malveillant a été interpellé. Il s'agit d'un homme, âgé d'une vingtaine d'années, qui n'en serait pas à son premier appel malveillant. 

Il encourt au maximum une peine de 6 mois de prison et 7 500 euros d'amende pour dénonciation de faits imaginaires, comme le prévoit l'article 434-26 du code pénal.  La police ajoute que "75% des appels reçus au 17 sont malveillants ou ne relèvent pas de l'urgence."


Sur le même sujet

Lille aux affaires, en direct de la Braderie de Lille 2019

Les + Lus