Municipales : Marine Le Pen à Calais le 11 mars, aux côtés de sa soeur Marie-Caroline

Marc de Fleurian a annoncé la présence de Marine Le Pen sur Calais le 11 mars prochain. Elle retrouvera sa soeur, Marie-Caroline, présente sur la liste Rassemblement national aux municipales. 
Municipales : Marine Le Pen se rendra à Calais le 11 mars, au côté de sa soeur Marie-Caroline
Municipales : Marine Le Pen se rendra à Calais le 11 mars, au côté de sa soeur Marie-Caroline © SEBASTIEN NOGIER/EPA/Newscom/MaxPPP
La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen se rendra le 11 mars à Calais (Pas-de-Calais) pour soutenir la liste RN aux élections municipales, où figure sa soeur aînée Marie-Caroline, a-t-on appris ce vendredi 28 février auprès de la tête de liste calaisienne.

Le déplacement de Marine Le Pen débutera par "une déambulation dans les rues de Calais" avant "une réunion militante sur invitation à notre local de campagne", a déclaré Marc de Fleurian, le candidat tête de liste.
 
Tous les candidats de la liste RN à Calais seront présents, dont Marie-Caroline Le Pen et son époux l'eurodéputé Philippe Olivier, ancien candidat aux législatives de 2017 dans la ville, a précisé Marc de Fleurian.
 

Marie-Caroline Le Pen éligible que si le RN l'emporte face à Natacha Bouchart


En raison de sa position sur la liste (18e), Marie-Caroline Le Pen, 60 ans, soeur aînée de la présidente du RN, ne devrait être élue au conseil municipal que si cette liste l'emporte face notamment à celle de la maire sortante LR Natacha Bouchart, soutenue par LREM et favorite, selon les sondages, du scrutin.

"Vous allez avoir une surprise à Calais ! Le RN va gagner...", pronostique Philippe Olivier, qui rappelle les 57% de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle de 2017 dans la ville et le score élevé que le RN y a réalisé aux européennes de mai dernier (41,5%, loin devant LREM, deuxième à 12,4%).
 
Marie-Caroline, l'aînée des filles Le Pen, s'était brouillée en 1998 avec le clan familial en ralliant, avec son mari, le MNR de Bruno Mégret, dont elle a démissionné en 2000.

Dès 2011, Marine Le Pen avait publiquement déclaré avoir "totalement pardonné" à sa soeur, qui a réintégré en 2016 le FN (devenu ensuite RN). Marie-Caroline Le Pen s'est ensuite publiquement réconciliée avec son père, en juin 2018, à l'occasion du 90e anniversaire du patriarche.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections marine le pen rassemblement national