• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Colline, fauchée par un camion à Renescure : le Pas-de-Calais ne veut pas d'un contournement de la D642

Photo d'illustration. / © MAXPPP
Photo d'illustration. / © MAXPPP

Le département s'oppose à l'arrêté municipal pris par le maire de Renescure et approuvé par le préfet du Nord.

Par Quentin Vasseur

"Ni le Département, ni les communes limitrophes, ne souhaitent être impactés par les conséquences" d'une interdiction des poids lourds sur la RD 642 à Renescure, a écrit le président du département du Pas-de-Calais Jean-Claude Leroy à son homologue du Nord et au préfet du Nord.

 

2000 camions par jour


Cette interdiction a été prononcée à travers un arrêté municipal du maire de la commune, près de six mois après la mort de Colline, 8 ans, renversée par un camion dans cette ville où passent 2000 camions par jour, entre Hazebrouck (Nord) et Saint-Omer (Pas-de-Calais).
 

Mais cette décision, approuvée par la préfecture, "aurait pour conséquence de reporter le trafic sur la RD 190 à Wardrecques et Racuinghem", dont les maires ont saisi le département du Pas-de-Calais, écrit ce dernier dans un communiqué.

 

"Déplacer le problème" d'un département à l'autre ?


Un projet de contournement, à l'étude depuis les années 1970, a ressurgi après le drame de février mais les premiers travaux démarreront à partir de 2025.
 

Pour Jean-Claude Leroy, "si chacun s’accorde à dire qu’il faut trouver une solution à Renescure afin d’éviter qu’un nouveau drame ne se produise, chacun peut aussi comprendre que les autorités du Nord ne peuvent pas déplacer le problème dans deux communes du Pas-de-Calais".
 

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus