Gilets jaunes : la députée LREM du Pas-de-Calais Brigitte Bourguignon reçoit une "glaçante" lettre de menaces

L'élue du Pas-de-Calais dénonce surtout le silence de la classe politique.

"Nous allons vous faire subir aussi, chacun votre tour, qui une amputation, qui un œil crevé et d'autres sévices que vous approuvez contre les Français." Le ton est sans équivoque et la lettre, anonyme mais signée "les vengeurs des Gilets jaunes", est arrivée le 8 février dernier à la permanence de la députée du Pas-de-Calais Brigitte Bourguignon, ex PS devenue LREM.

"J'étais plutôt sur la colère, sur le coup, parce que c'est glaçant" réagit l'élue. "Je pense qu'il y a des gens qui ont oublié aujourd'hui en France que quand on écrit ce genre de choses, c'est un délit."
 


Une colère aussi motivée par le fait que "ce genre de menaces directes, chacun les reçoit depuis trois mois dans un silence assourdissant de la classe politique." La lettre est d'ailleurs adressée aux "députés Macroniens", aussi peut-on penser qu'elle n'en était pas la seule destinataire.

 

"Nous ne sommes plus dans des revendications sociales"


"Moi, ce qui me révolte en ce moment, c'est ça : c'est ce silence qui excuserait des exactions de ce genre. Nous ne sommes plus dans des revendications sociales, du pouvoir d'achat, nous sommes dans une remise en question même de notre République, et c'est ça qui me met en colère."

En 2017, en plein débat sur la loi Travail, la députée du Calaisis avait témoigné à l'Assemblée nationale des insultes et des menaces qu'elle recevait sur les réseaux sociaux, et avait reçu le soutien des députés.