• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Quatre questions sur la télémédecine qui arrive bientôt à Hesdin, dans les 7 vallées

La télémédecine permet de consulter un praticien à distance, comme ici dans une résidence senior. / © Guillaume Bonnefont / MAXPPP
La télémédecine permet de consulter un praticien à distance, comme ici dans une résidence senior. / © Guillaume Bonnefont / MAXPPP

Les habitants des 7 vallées pourront profiter de consultations médicales à distance dès le milieu du mois de juin. Un espace de télémédecine va bientôt ouvrir au centre hospitalier d'Hesdin. Comment faire pour y avoir accès ? Voici ce qu'il faut savoir.

Par @F3Nord

Le programme de téléconsultation médicale, fruit d'un partenariat entre la région Hauts-de-France et le groupe d'assurance Axa, arrive bientôt dans les 7 vallées, au centre hospitalier d'Hesdin. Dans un territoire frappé par les déserts médicaux, ce dispositif doit permettre aux habitants d'avoir un meilleur accès aux soins dès la mi-juin.

Comment ça fonctionne ? Quels sont les tarifs ? Les bases de remboursement ? On répond aux questions que vous vous posez.

 

Comment se déroule une téléconsultation ?


Cette consultation à distance se déroulera dans un espace de télémédecine spécialement aménagé dans le centre hospitalier où le patient sera accueilli par un infirmier. Il suffit de s'installer devant le dispositif muni d'une caméra pour échanger avec le praticien.

Puis un médecin prend la main pour commencer la consultation avec les "outils connectés à sa disposition" : stéthoscope, otoscope, tensiomètre... qui sont manipulés par l'infirmier accompagnant le patient. Et si aucun médecin des Hauts-de-France n'est libre, le patient pourra bénéficier d'une téléconsultation avec un médecin d'"Axa assistance".

 

Pour quel type de soins ?


Tout médecin généraliste peut recourir à la téléconsultation, quels que soient sa spécialité, son secteur et son lieu d’exercice : dans un cabinet de ville, une maison de santé, un Ephad... Ils sont quatre à se prêter à l'expérimentation dans le Montreuillois, selon La Voix du Nord, avec six infirmiers.
 

 

Comment reçoit-on la prescription ?


Le praticien, qui pourra être le médecin traitant du patient, peut établir une ordonnance et éditer une feuille de soin si besoin. Une prescription de médicaments ou d'examens complémentaires pourra être reçue, "sous format papier, par voie postale, ou sous format électronique", dans des conditions "garantissant la confidentialité et la sécurité des échanges", promet la Caisse nationale d'assurance maladie.

 

Et le remboursement ?


La téléconsultation sera facturée au tarif de 25 euros, comme une consultation classique. Un tarif qui pourra aller jusqu'à 30 euros pour certains types de consultations. Le médecin enverra la feuille de soins directement à l'Assurance maladie par télétransmission, sans utiliser la carte Vitale.
 

La téléconsultation sera prise en charge comme une consultation classique : 70 % remboursés par l’Assurance maladie et 30 % par la complémentaire (prise en charge à 100 % pour les soins concernant des affections longue durée).

Le tiers payant sera appliqué soit dans son intégralité pour tous les patients pour lesquels il constitue un droit (patients en ALD, femmes enceintes, bénéficiaires de la CMU-C ou de l’ACS). Pour les autres patients, le tiers payant pourra être réalisé par le médecin sur la part obligatoire. Les modes de paiement restent les mêmes que pour une consultation en face à face.

 

Sur le même sujet

La Braderie de Lille, la Grande Fête

Les + Lus