Gilets jaunes : une manifestation interdite ce samedi à Lens

(Archives) / © FRANCE 3
(Archives) / © FRANCE 3

Une manifestation de Gilets jaunes déclarée le 5 août dernier en sous-préfecture de Lens, pour un rassemblement escomptant mobiliser 3000 à 10.000 personnes dans la ville ce 14 septembre, a été interdite par un arrêté préfectoral. 

Par TM

Trois personnes originaires de Divion et Rouvroy ont déposé le 5 août dernier une déclaration de manifestation, pour ce samedi 14 septembre dans le centre-ville de Lens (Pas-de-Calais), de 13 heures à 22 heures, a-t-on appris de la préfecture du Pas-de-Calais qui vient d'interdire par arrêté ce rassemblement. 

Reçues par les autorités, ces personnes "ont déclaré vouloir organiser une manifestation nationale et internationale, regroupant, selon leurs dires, des manifestants venant de la France entière et du monde, ils escomptent mobiliser entre 3000 et 10.000 personnes", indique la préfecture dans un communiqué, qui précise que "rien" n'avait été prévu par les organisateurs "en matière de sécurité et de secours à personnes".

Dans une vidéo publiée sur Facebook le 31 août, l'un des organisateurs Frédéric Duriez déclare néanmoins avoir "besoin entre 40 et 50 personnes qui auraient un signe distinctif pour faire une pseudo sécurité de cette manifestation".
 


"Appels à l'affrontement"


Selon les autorités préfectorales, ces derniers, qui se revendiquent du mouvement des Gilets jaunes et qui n'ont "aucune expérience" dans l'organisation de manifestations, ont par ailleurs appelé à bloquer le centre de Lens ainsi qu'"une bonne partie de la ville", et "à l'affrontement avec les forces de l'ordre".

Dans sa vidéo publiée fin août, Frédéric Duriez appellait à "arrêter de mettre le gilet jaune et qu'on soit tous en sombre, en noir. Pas parce qu'on aime les violences et les dégradations. Mais surtout pour faire flipper les services de police qui, quand ils verront tout le monde en noir, auront peut-être d'autres agissements que quand ils voient les gilets jaunes".

Evoquant une possible présence, "selon -ses- informations", du président Macron à Lens le 14 septembre, M. Duriez "trouve intéressant de faire flipper tous les services de sécurité" et de "mettre la misère aux force de l'ordre en les faisant courir, non pas en commettant des violences ou des dégradations, juste les faire courir ça sera bien". Une vidéo qu'il "regrette" selon la co-organisatrice de la manifestation Sandrine Cornuel.

Une présence policière renforcée et des contrôles préventifs aux abords de la commune sont annoncés ce samedi 14 septembre. Les organisateurs maintiennent quant à eux leur appel à une "manifestation non violente et sans casse" de 13 heures à 17 heures avec un parcours différent "au profit des SDF", et avec l'appui de l'association des street médics d'Aniche.
 

 

Sur le même sujet

Recette du crumble aux pommes et aux poires

Les + Lus