• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Lensois : un radar nouvelle génération vandalisé quelques jours après son installation

© On alerte dans le 59/62 / Facebook
© On alerte dans le 59/62 / Facebook

Ils sont pourtant censés être plus difficiles à atteindre.

Par Q.V

Il n'aura pas duré bien longtemps. Le radar "nouvelle génération" installé sur la RN47 à hauteur de Cora Lens, a été vandalisé quelques jours seulement après sa mise en place.

Une vidéo, sur Facebook, montrait le 12 avril l'installation du radar entre les deux voies. Le 26 avril, une photo le montre désormais taggué.

 

Que font ces radars ?

Les radars "nouvelle génération", appelés "Mesta Fusoin 2" ou "radars tourelles", sont censés être "beaucoup plus difficile[s]" à casser, indiquait le ministère de l'intérieur.

Ils peuvent mesurer la vitesse sur huit voies différentes, distinguant poids-lourds et voitures, peuvent suivre jusqu'à 126 véhicules dans les deux sens de circulation et sur une portée de plus de 100 mètres.
 

En ce qui concerne les infractions, ils peuvent repérer les conducteurs sans ceinture de sécurité, ceux qui téléphonent au volant et les voitures qui ne respectent pas les distances de sécurité et dépassent dans les zones interdites. Pour l'heure, indiquait le ministère début avril, ils ne contrôlent que la vitesse.

 

Un vandalisme risqué

La dégradation d'un radar est un délit, inscrit au casier judiciaire, rappelle la Sécurité routière : afficher des autocollant, faire des graffitis, occulter ou bâcher les vitres peut valoir à l'auteur du vandalisme jusqu'à 15 000 euros d'amende et une peine d'intérêt général.

Détruire un radar ou l'endommager peut mener jusqu'à 75 000 euros d'amende et une peine maximale de 7 ans de prison.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tribune Nord. La Ligue 1 (presque) au bout des pieds du RC Lens ?

Les + Lus