VIDÉO. RC Lens : à Caen, Philippe Montanier et ses joueurs ont "envie d'être conquérants"

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Hauts-de-France avec AFP
L'entraîneur du RC Lens Philippe Montanier, le 27 juillet 2019 au Mans.
L'entraîneur du RC Lens Philippe Montanier, le 27 juillet 2019 au Mans. © MAXPPP

Le Racing Club de Lens se déplace ce lundi 21 septembre à Caen, pour le compte de la 8e journée de Ligue 2.

10e de Ligue 2, le RC Lens est pour l'instant loin de ses ambitions en championnat (3 victoires, 2 nuls  et 2 défaites).  Les Sang et Or lensois débarquent cependant à Caen samedi (15h00) soulagés par un dernier succès contre Châteauroux qui les a maintenus à flot, malgré les sifflets du stade Bollaert.

 
Avant de rêver de remontée, il leur faudra affronter un ancien pensionnaire de L1 revanchard à domicile. Caen reste en effet sur une claque retentissante face au rival havrais (3-0) qui a sonné le public de Michel-D'Ornano, toujours sevré de victoire depuis le début du championnat (3 défaites et 1 nul toutes compétitions confondues).

"On se méfie de cette équipe, qui descend de Ligue 1, donc c'est un des favoris de ce championnat" a prévenu l'entraîneur artésien Philippe Montanier en conférence de presse.


"Retrouver une certaine homogénéité"


"Descendre, ce n'est jamais facile à digérer. Il y a beaucoup de mouvements... On sait que les mouvements dans un groupe ça compte, on le voit nous avec le mercato qui a mis un peu d'instabilité. Il faut qu'on retrouve une certaine homogénéité au niveau du jeu et de l'état de forme des joueurs", a déclaré Montanier.

"Quand on est à l'extérieur on essaye d'être conquérants, à chacune de nos sorties. Après, on voit comment le rapport de force s'équilibre, mais on a envie d'être conquérants comme on a fait sur les derniers matches à l'extérieur" a-t-il conclu.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.