A Montreuil-sur-Mer, les Petits frères des pauvres cherchent de nouveaux bénévoles pour aider les personnes âgées

Une quinzaine de bénévoles est recherchée à Montreuil-sur-Mer pour rejoindre l'association les Petits frères des pauvres qui vient d'y installer une antenne.
Les Petits frères des pauvres viennent d'ouvrir une antenne à Montreuil-sur-Mer.
Les Petits frères des pauvres viennent d'ouvrir une antenne à Montreuil-sur-Mer. © France 3 Côte d'Opale
Association d'utilité publique cherche bonnes volontés : iI y a six mois, les Petits frères des pauvres ont ouvert leur antenne à Montreuil-sur-Mer. Depuis, les bénévoles multiplient les efforts pour agrandir leur équipe. Si vous voulez faire partie de l'aventure, plusieurs qualités sont requises : "Il faut faire preuve de beaucoup d'empathie, de discrétion, de patience, avoir envie de donner de son temps pour apporter un petit peu de présence et de bonheur aux personnes qui se retrouvent seules", détaille Florence Vansuypeene, responsable de l'équipe de Montreuil.

Des réunions sont régulièrement organisées pour présenter la philosophie de l'association à de potentielles nouvelles recrues et rappeler l'objectif : lutter contre l'isolement des personnes âgées. "Ca a complètement changé ma vision de l'association parce que pour moi c'était religieux, c'était désuet et je me rends compte qu'ils font un travail formidable auprès des personnes isolées", témoigne Chantal Leduc, future bénévole.
 
A Montreuil-sur-Mer, les Petits frères des pauvres cherchent de nouveaux bénévoles pour aider les personnes âgées

Les petits frères des pauvres sont déjà présents à Dunkerque, Cambrais ou Calais. Les bénévoles y proposent des ateliers ou des sorties pour les vacances, mais aussi un suivi quotidien. "Chaque équipe définit un type d'accompagnement et son mode d'intervention", ajoute Hélène Dufosse, coordinatrice de développement social.

Selon l'association, une quinzaine de membres serait nécessaire pour assurer une aide efficace. "Le souhait de l'association, c'est de développer des équipes au niveau de la région, explique Olivier Piedoux, adjoint de direction régionale des Petits frères des pauvres. Aujourd'hui on est à Montreuil et demain, si des bénévoles de Berck, du Touquet ou d'Etaples nous sollicitaient pour créer une équipe, on le ferait." L'association espère encore s'étendre à Saint-Omer. Environ 700 personnes sont accompagnées par ses bénévoles dans la région. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative société solidarité