Cet article date de plus de 3 ans

Les betteraves sculptées, ou guénels de Noël, sont de retour dans le Boulonnais !

C'est une tradition du Boulonnais : sculpter des betteraves sucrières en guenels de Noël, y mettre une bougie et demander des bonbons en chantant "Ô Guénel" !
"Ô Guénel, guénel, tou petou, petiou ! Lavez vos écuelles et lèchez vos plats !" Dans le Boulonnais, qui dit Noël dit guenels !

La tradition de ces lanternes de Noël fabriquées dans des betteraves sucrières se perpétue toujours comme à Outreau, où les familles se sont réunies samedi après-midi dans un centre social pour y creuser des légumes à l'effigies d'animaux, de bonhommes de neige ou de personnages fictifs.

"Je venais avec mes grands-parents tous les ans venir faire ma guenel et la mettre chez moi sur ma fenêtre de chambre" se souvient une jeune mère, venue avec sa fille.

Les betteraves sculptées, ou guénels de Noël, sont de retour dans le Boulonnais ! ©France 3 Nord-Pas-de-Calais

"La vraie guénel dans le temps, on prenait une betterave, on la coupait, on la creusait avec une cuillère et on faisait des yeux, une bouche, un nez et on mettait une bougie dedans" explique une dame accompagnée de ses petits-enfants.

La tradition veut que les enfants se promènent, leur lanterne à la main, et demandent des bonbons en chantant "Ô Guénel".

Pendant deux heures, près de 180 personnes s'y sont essayées, comme Dylan qui sculpte le visage de Spiderman pour son fils Léo. "Comme c'est son super-héros préféré, j'espère lui prouver que papa pense à lui."

La guénel est prête ? Laissez-la sécher... et surtout n'oubliez pas de chanter.

"O Guénel" par Philippe Boulfroy ©Comptinespicardes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition sorties et loisirs noël