Présidentielle 2022 : le 1er tour invalidé par erreur à Wail, le maire de cette commune du Pas-de-Calais remet son mandat en jeu

Publié le
Écrit par Yacha Hajzler

A Wail, petite commune du Pas-de-Calais, le scrutin du premier tour de la présidentielle a été invalidé. Le maire, coupable d'une inattention administrative, envisage de quitter sa fonction suite à ce manquement.

C'est une erreur administrative qui pourrait avoir d'importantes conséquences pour la commune de Wail, dans le Pas-de-Calais. Le 10 avril, lors du 1er tour de l'élection présidentielle, le maire a été dans l'incapacité de présenter un document clé à un délégué constitutionnel dépêché pour la surveillance du scrutin.

Serge Gottarand a confié à la Voix du Nord s'être retrouvé dépassé par les préparatifs. Lorsque la requête lui a été présentée par le délégué constitutionnel, il n'en a pas saisi immédiatement le sens et l'importance, lui lançant : "Je n’ai pas d’autres documents à vous remettre ! Et s’il y en a un, je ne le sais pas". Problème : à cause de cette irrégularité, les résultats du scrutin présidentiel dans la commune de Wail ont été invalidés. Les administrés de Serge Gotterand, qui avaient placé Marine Le Pen en tête à 40%, se sont donc rendus aux urnes en vain. 

"Si je ne l'emporte pas, je quitte mes fonctions"

Mis face à la situation, l'élu a adressé un courrier d'excuses à sa population le 14 avril. Serge Gotterand, major de gendarmerie à la retraite et habitué des procédures au cordeau, est visiblement très affecté de son propre manquement; Il a convoqué un vote de confiance auprès de son conseil municipal ce 15 avril. "Si je ne l'emporte pas, je quitte mes fonctions, ça c'est très clairement établi. Je ne continuerais mon action que par loyauté vis-à-vis de mon conseil municipal" a confirmé l'élu auprès de France 3.