VIDEO. Coronavirus : le désert des digues de Wimereux et de Wissant sous le soleil du printemps

La digue de Wissant (Pas-de-calais) déserte malgré le grand soleil de printemps / © I.Girardin
La digue de Wissant (Pas-de-calais) déserte malgré le grand soleil de printemps / © I.Girardin

Ce premier week-end de printemps, marque habituellement le début de la saison touristique. Mais interdites à la promenade depuis jeudi, les plages du littoral offrent un spectacle de carte postale dépeuplée, sous un grand soleil. Tout comme les digues de Wimereux et de Wissant.

Par Isabelle Girardin

De la frontiére belge à la Somme, les sentiers côtiers et les accès à la mer sont fermés pour éviter la propagation du coronavirus, depuis jeudi dernier. Les préfectures des trois départements Nord, Pas-de-Calais et Somme ont pris des arrêtés, jusqu'au 31 mars, pour fermer l'accés aux plages du littoral des Hauts-de-France. Les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros.

Interdites, les promenades, les verres en terrasse, le jogging ou le kite-surf, malgré le beau temps revenu. Personne ne peut prendre l'air, marcher, bronzer ou se promener avec les enfants ou les chiens. Les mairies ont installé des barrières sur leur digue, pour rappeler ces consignes. Des contrôles réguliers, fixes et mobiles, menés par la gendarmerie et la police nationale, font appliquer ces mesures et sanctionnent toute infraction.
 

Digues et plages figées sous un grand soleil


Conséquences, à Wimereux comme à Wissant, les digues sont désertes comme dépeuplées. La vie semble s'y être arretée. Les aires de jeux pour enfants attendent des jours meilleurs. Cafés et restaurants sont fermés. Les bancs et les terrasses désespérément vides sous ce grand soleil : une impression de décor de carte postale fantomatique.
 
les digues de Wimereux et de Wissant desertent sous le grand soleil du printemp

Une situation semblable pour toute la côte où seuls les oiseaux et le vent animent le paysage.
 


Un couple de belge confiné dans leur camping-car


Il arrive que le hasard fasse des surprises aux audacieux. Ce couple de touristes belges confinés depuis une semaine, dans leur camping-car, est à l'arrêt sur le parking de la Pointe aux oies, au nord de Wimereux. Leur voyage vers l'Espagne s'est brutalement arrêté face au fort d'Ambleteuse et aux dunes de la Slack. Avec ce soleil, ils bénéficient d'une vue imprenable qu'ils n'ont pas à partager avec les autres. Leur temps s'écoule au rythme des marées :

"La police municipale est passée. Notre camping car vaut domicile, nos déplacements sont donc soumis comme pour tous les autres français, à une autorisation de sortie à remplir. Mais on ne se plaint pas, la vue est splendide et nous profitons du soleil en attendant de reprendre notre voyage. Nous sommes mieux ici, que confinés chez nous en Belgique" détaille en souriant Marie-Françoise.

 
Un couple belge confiné dans son camping-car à la Pointe aux oies, au nord de Wimereux (62) / © I.Girardin
Un couple belge confiné dans son camping-car à la Pointe aux oies, au nord de Wimereux (62) / © I.Girardin

Seuls au monde, pour ce premier dimanche de printemps mais sous la surveillance régulière des gendarmes et policiers !
 

 

 

Sur le même sujet

Les + Lus