Violence routière : une marche blanche pour Noémie Régnier tuée par un chauffard ivre sur une départementale du Pas-de-Calais

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anas Daif

Noémie Régnier, 25 ans, a été tuée vendredi 20 mai avec son chien husky lors d'une collision frontale avec un automobiliste qui présentait 3,39 grammes d'alcool par litre de sang. L'homme a été mis en examen pour homicide involontaire aggravé. Une marche blanche est prévue dimanche 29 mai, à Lebucquière.

La décès de Noémie Régnier, 25 ans, ce vendredi 20 mai, a provoqué une onde de choc dans la région. Cette jeune femme de 25 ans est entrée en collision avec un utilitaire sur la D930 (Bapaume-Cambrai), au niveau de la commune de Beugny. Son chien, un husky du nom de Laiko, n'a pas survécu non vécu.

L'automobiliste en face était un homme de 38 ans. Il a été transféré en urgences relatives dans un premier temps avant d'être arrêté et mis en examen pour "homicide involontaire aggravé". Les analyses ont révélé qu'il était fortement alcoolisé avec 3,39 grammes d'alcool par litre de sang. 

Une marche blanche avec des chiens en tête de cortège 

Touchée par la mort de la jeune femme, la mairie de Lebucquière, dont elle est originaire, a décidé d'annuler la brocante de jeudi. Les proches de Noémie ont décidé de lui rendre un dernier hommage en organisant une marche blanche à Lebucquière, ce dimanche 29 mai dès 9h30.

"La marche a été organisée sur la proposition d'un groupe de chiens créé par Noémie, explique Bruno Hiez, maire de la commune et ami. On m'a demandé mon accord et je l'ai donné. C'est organisé avec ce groupe et moi-même.La marche débutera "au départ de sa maison, on va traverser tout le village pour aller en direction des champs, comme elle avait l'habitude de le faire". Le cortège passera par la route principale de la commune qui sera sécurisée.

"Il est prévu de se recueillir au cimetière où on déposera une rose, poursuit le maire. Ensuite, on se recueillera dans la salle des fêtes, où il y aura un cahier de doléances et des boissons non alcoolisées. Enfin, les chiens nous accompagneront dans la cour de l'école en sa mémoire.

Pour accompagner la marche, les membres de son groupe de balades canines et leurs chiens seront en tête. Une façon de rentre hommage à l'amour que leur portait Noémie. Des chevaux, animaux que la jeune femme affectionnait particulièrement, fermeront le cortège. 

Des centaines de messages d'hommage

"Tout le monde est ému, elle était connue dans le village, ajoute Bruno Heiz. Noémie était bien intégrée, très souriante, tout comme son compagnon". Arrivé il y a trois ans, le couple donnait l'impression d'y avoir toujours vécu. 

Noémie était connue pour sa sociabilité et son travail auprès des chiens. Elle terminait ses études pour devenir éducatrice canine. La jeune femme avait, entre autres projets, co-crée un groupe de balade intitulé "Bapaume Balades Canines" pour regrouper des promeneurs de chiens habitant la commune et les alentours.

Mais ce n'est pas tout. Elle donnait des cours de dressage, d'agilité, s'occupait de chiens dans des refuges. De multiples engagements salués par de nombreux internautes. "Tu étais un courage comme j'ai jamais vu. Je te demandais souvent, il t'arrive de te reposer ?", écrit une amie dans un message posté sur les réseaux sociaux. 

"Tu étais ambitieuse et tu avais tellement envie de réussir dans ce qui te tenait tellement à cœur", a écrit un autre proche.  Des centaines d'hommages d'amis et de membres de la famille mais aussi de personnes qui ne la connaissaient pas continuent de fleurir sur les réseaux sociaux . 

C'est le cas d'une internaute qui vit dans un autre département. Elle se dit "touchée par ce drame", étant elle-même "amoureuse des animaux et propriétaire de deux huskys". Un deuxième explique qu'il ne pouvait pas se rendre dans un premier temps à la marche blanche mais a tout fait pour se libérer, car c'est une histoire qui le touche "énormément"

Une pétition qui réclame la justice pour Noémie et son chien a atteint plus de 32.000 signatures. Une cagnotte a été mise en ligne pour aider la famille à financer les obsèques.